fuite eau français

Journée mondiale de l'eau

Les Français n'ont aucune idée du coût d'une fuite d'eau, un Français sur deux est pourtant concerné !

Consulter l'infographie

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars, ista, leader de la maîtrise des consommations d’eau, présente une étude réalisée avec OpinionWay destinée à évaluer la connaissance qu’ont les Français de leur consommation et leurs réactions en cas de fuites. Objectif : sensibiliser à la lutte contre le gaspillage de cette ressource de plus en plus rare.

DES FRANÇAIS PEU ATTENTIFS À LEUR CONSOMMATION D’EAU : 66% DES FRANÇAIS LAISSENT COULER L’EAU DANS AU MOINS UNE SITUATION DU QUOTIDIEN

Alors que la France connait régulièrement des épisodes de stress hydrique et que de réelles tensions pèsent sur les ressources en eau, 7 Français sur 10 (68%) déclarent ne pas surveiller régulièrement leur consommation d’eau. Un tiers (32%) ne regardent même jamais le volume d’eau consommé au sein de leur foyer.

Les personnes qui ne surveillent pas régulièrement leur consommation d’eau adoptent cette attitude principalement parce qu’elles n’estiment pas pouvoir réduire leur consommation d’eau (40%) et ne voient donc pas l’intérêt de s’en préoccuper. Un quart d’entre elles (24%) se montrent peu préoccupées par le sujet et avouent ne pas le faire parce qu’elles n’y pensent pas. 16% des personnes interrogées déclarent ne pas savoir où trouver les informations nécessaires à la surveillance de leur consommation d’eau.

« Ces statistiques ne m’étonnent pas, déclare Laurent Sireix, Président d’ista. Si les habitants n’ont pas le détail de leur consommation d’eau chaque mois, il est plus difficile pour eux de la contrôler. L’installation de compteurs intelligents en télérelève permet une facturation mensuelle en fonction de leur consommation réelle et un accès facilité à l’information (consommation quotidienne disponible sur portail web et alerte en cas de fuite). ».

En effet, sans idée précise de leur consommation réelle, les Français n’adoptent pas au quotidien tous les bons gestes pour économiser l’eau : plus de la moitié d’entre eux, 66%, laissent couler l’eau dans au moins une situation du quotidien. Ainsi, 47% laissent couler l’eau en faisant leur vaisselle, quand 45% ne ferment pas les vannes au moment de se savonner pendant la douche (dont 21% laissent toujours couler l’eau).

« Surveiller le réseau, privilégier la douche au bain, choisir des équipements électroménagers de classe A ou B ou encore équiper les robinets d’éco-mousseurs permettent de diminuer de manière importante la consommation d’eau » indique Laurent Sireix.

LES FRANÇAIS N’ONT AUCUNE IDÉE DU COÛT D’UNE FUITE D’EAU QUI CONCERNE POURTANT UN FRANÇAIS SUR DEUX

Près d’un Français sur deux a déjà fait l’expérience de la fuite d’eau à son domicile (47%). Pour 14% d’entre eux, cette fuite est intervenue au cours de l’année écoulée, tandis que pour 15%, la fuite remonte à plus de 5 ans. L’origine des fuites se situe le plus souvent au niveau de la chasse d’eau des toilettes (35%), de l’évier de la cuisine (14%) ou encore du lavabo de la salle de bain (12%). A la suite de cette fuite d’eau, les Français ont majoritairement choisi de faire eux-mêmes les réparations qui s’imposaient (55%).

Les chiffres d’ista sur le terrain sont éloquents. Sur son parc de 682 000 logements équipés de compteurs d’eau, près de 47 000 ont connu une fuite d’eau en 2016 représentant un volume total de 379 000 m3 .

Alors qu’elle est la fuite d’eau la plus fréquente, les Français jugent que la fuite d’une chasse d’eau est aussi la fuite qui coûte le plus cher (78%), suivi par les fuites de douche ou baignoire (27%) et les fuites de l’évier de la cuisine (21%). Les fuites d’arrosage automatique (16%), de lavabo (14%), de lave-linge (10%) ou de lave-vaisselle (6%) sont perçues comme moins onéreuses.

Ils éprouvent toutefois des difficultés à estimer le coût réel d’une fuite de chasse d’eau qui se prolonge pendant 1 mois : plus de 7 personnes sur 10 (71%) indiquent ne pas savoir ce que cela peut représenter, alors même que ce montant peut atteindre 50 euros. Par ailleurs, 82% des personnes interrogées sous-estiment le volume d’eau perdue en 24h de fuite de chasse d’eau – qui équivaut pourtant à 4 baignoires pleines.

LES VISITES DE CONTRÔLE PRÉVENTIVES, UNE SOLUTION QUI SÉDUIT POUR ÉVITER LES MAUVAISES SURPRISES SUR LA FACTURE D’EAU

Pour se prémunir de ses dépenses imprévues suites à des fuites, les Français pourraient envisager d’avoir recours à des services préventifs pour vérifier leur installation en eau. Pour près de 4 Français sur 10 (39%), le service idéal consisterait à faire intervenir un plombier qui effectuerait des visites préventives pour détecter les fuites, un service qui serait particulièrement apprécié par les personnes habitant en appartement (47% contre 33% de ceux qui habitent une maison). Une alerte sur smartphone constituerait un service apprécié par 23% des personnes interrogées, qui pourraient ainsi constater les consommations anormales.

Contact presse
Anne-Laure Marin
Agence Vingt-Quatre
Tél. : 06 42 05 09 64
annelaure@vingt-quatre.fr