FAQ sur la technologie

La saisie complexe des consommations peut-elle être facilitée ?

L'échange de données informatique (EDI) est un moyen efficace pour automatiser l'intégration des consommations individuelles dans le système de gestion des charges. Gain de temps considérable, suppression des erreurs de saisie, fiabilisation des informations sont possibles pour un investissement quasi nul ! En effet, le protocole de transfert de données d'ista est considéré comme un standard dans la profession et pratiquement tous les logiciels de gestion immobilière du marché ont une option d'intégration de nos fichiers.

Les références des logements sont mises à jour une fois pour toute dans notre base puis les relevés sont structurés au format Schlumberger et envoyés tout simplement par email. L'échange fonctionne dans les deux sens et des mises à jour (noms, références, index...) peuvent être envoyées à ista sans aucune manipulation.

Radiorelevé et télérelevé, quelle est la différence ?

La première génération de compteurs radio nécessitait le déplacement d'un technicien qui devait s'approcher des logements pour relever les index. Aujourd'hui, ista propose d'installer dans l'immeuble un module de communication par télérelève qui récupère l'ensemble des données (comptage de l'eau mais aussi du chauffage) et les transmet par GSM à la base de traitement. Cette technologie ouvre la voie à de nouveaux services de surveillance des consommations permettant de cerner au plus près les écarts et de prévenir les usagers en cas de fuites.

Est-il possible de recevoir les listings de relevé sous format électronique ?

Pour limiter le gaspillage de papier mais aussi pour améliorer la vitesse de transmission des informations et faciliter les recherches, ista peut, sur simple demande, transmettre les données de relevé aux formats PDF et Excel. Ce service est complété par un échange de données informatique qui va plus loin dans l'automatisation de l'intégration des consommations dans le logiciel (servant au calcul des charges des gestionnaires immobiliers).

À quoi sert-il d’augmenter la fréquence des relevés ?

La technologie radio et télérelevé appliquée au comptage a permis de supprimer, pour l’occupant, la contrainte d’être présent au moment du relevé. Il a donc été possible, sans grever le coût du relevé lui-même, de contrôler plus souvent les consommations et multiplier les occasions d’alertes en cas de dérives. Hier, il fallait limiter nos passages à un ou deux par an dans un immeuble, aujourd’hui, il est possible de recueillir des données mensuelles ! Le comptage de l’eau est entré dans une ère nouvelle pour devenir, grâce à cette fréquence rapprochée des relevés, un véritable pilotage des consommations. Il contribue ainsi à une optimisation des charges. Avec une information plus régulière, basée sur des données toujours plus pertinentes véhiculées par les moyens de communication modernes, le consommateur utilise l’eau sans la gaspiller. C’est ista qui se charge de gérer cette nouvelle dimension de l’information : cela ne génère pas de travail supplémentaire au syndic.