25.01.2012 - Article
  • Environnement

De Dubaï à la Vendée …: la désalinisation de l’eau de mer

L’eau potable est une ressource rare et dont de larges pans de population dans le monde sont privés. Elle est un facteur d’insécurité sanitaire, économique et géopolitique. On estime même qu’elle sera un enjeu majeur de conflits au XXIème siècle.

L’exploitation des nappes phréatiques, ou des rivières, principaux réservoirs naturels à notre disposition, trouve parfois ses limites. Une nouvelle voie exploitée dans le monde est la désalinisation de l’eau de mer.
Ce procédé se répand à travers le globe afin de rendre l’eau de mer utilisable pour les cultures voire pour la rendre potable et conforme aux exigences sanitaires requises pour les usages domestiques. En Israël, Australie, aux Emirats ou en Arabie, aux Canaries et dans bien d’autres lieux du Globe pauvres en eau douce, la désalinisation de l’eau de mer est depuis longtemps passée dans les mœurs.
Plusieurs technologies existent et l’osmose inverse est la plus performante. Cette technologie est basée sur le principe de la pression osmotique, qui permet qu’une membrane retienne des particules en suspension dans l’eau. La distillation classique, moins performante peut également convenir mais avec des rendements moins élevés.
Le point faible de ces procédés demeure l’énergie nécessaire à leur mise en place (entre 15 et 17 kWh/m3).
Chez nous la toute première usine de ce type a été installée à belle Ile après la canicule de 2003 qui a asséchée les réserves d’eau de l’Ile pendant la saison estivale. Aujourd’hui c’est la Vendée qui s’équipe à quelques encablures des Sables d’Olonne. Grâce à un système d’énergie renouvelable (Biomasse, éoliennes, solaire) cette plateforme pourrait produite à terme 10 000 à 20 000 mètres cubes d’eau par jour.
L’un des complexes de désalinisation les plus avancés actuellement se situe au Qatar où des investissements de près de 4 milliards d’euros ont été réalisé. La production actuelle cette usine est de 7 000 mètres cubes par jour.
Bien qu’encore trop peu systématisé, ce procédé pourrait constituer une option de production d’avenir dans les zones en déficit hydrique.
Notons qu’au niveau mondial, le potentiel de désalinisation est important : 63 % au Moyen-Orient, de 11 % en Amérique du Nord, de 7 % en Afrique et de 7 % en Europe. Il est bien logiquement inverse aux ressources naturelles d’eau potable.
Offrant des perspectives d’avenir, ce procédé n’en pose pas mois certaines questions qui devront être : rejet des saumures dans l’environnement, rejet de l’eau chaude ou encore utilisation de certains produits chimiques. Une législation mondiale devrait voir le jour pour cadrer ce secteur d’activité en plein boom.

 

 

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Environnement
18.12.2020 - Article

Mode de calcul des frais de chauffage dans une copropriété

Éliminons d’emblée le cas des immeubles collectifs chauffés individuellement, ainsi que l’ensemble des immeubles qui ne sont pas concernés par l’individualisation des frais de chauffage. Dans ce cas, chacun a souscrit un abonnement direct auprès du fournisseur de gaz ou de fioul de son choix (Gaz de France par exemple), et reçoit donc directement sa facture individuelle.
La sensibilisation sur la consommation se fait donc a postériori lorsque la facture exige un paiement… C’est souvent trop tard. 

  • Environnement
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.