25.11.2011 - Article
  • Équité

Disparités des consommations de chauffage dans son immeuble

Au sein d’un même immeuble, de nombreux habitants vivent à des rythmes de vie différents, ce  qui entraîne inexorablement des disparités majeures en matière de consommation d’énergie. Évidemment, le chauffage est le premier paramètre à être impacté par le mode de vie des différents occupants de l’immeuble. Plusieurs éléments peuvent être pris en compte afin d’évaluer la consommation énergétique de chaque foyer.

Le nombre de personnes vivant dans un appartement et leurs activités entraînent des consommations en termes de chauffage pouvant aller du simple au quadruple.

A titre d’exemple : un homme actif célibataire va rentrer chez lui après le travail et ne va chauffer son logement que pour la nuit, voire la soirée à environ 19 degrés. Au-dessus, un couple de retraités est en permanence chez lui et le chauffage est à 23 degrés pendant tous les longs mois d’hiver. À l’étage inférieur, il y a une famille, composée des parents et deux enfants, qui n’hésitent pas à faire varier la température de façon immédiate tout au long de la journée tout en négligeant les ouvertures de fenêtres. Grâce à ces trois « cas » qui sont représentatifs de la composition même d’un immeuble, nous voyons bien que les rythmes de vie sont différents, tout comme les consommations de chauffage. Cependant, dans le cadre d’un chauffage collectif, la règle du tantième trop longtemps utilisée ne permet pas à  ces 3 foyers  de payer ses charges de chauffage en fonction de leur consommation propre. Le coût, dans ce cas, n’est aucunement indexé sur la consommation réelle des occupants de chaque logement. Le célibataire ne va chauffer que le tiers du temps de façon modérée, alors que les retraités comme la famille, vont impacter directement la facture de chauffage à cause de négligences ou d’un confort personnel plus ou moins discutable.

Certains autres paramètres peuvent influer sur la consommation d’énergie en matière de chauffage comme l’exposition du logement (plein Sud, plein Nord), la proximité de la cave (nécessité de chauffer plus) ou encore si le foyer se situe sous les toits. Sans oublier les logements entourés par les autres qui bénéficient directement de leur chauffage. En somme, entre les habitudes de certains et les mauvais réflexes des autres (fenêtres ouvertes, aération du logement trop longue, etc.), la facture de chauffage peut rapidement atteindre des sommets. Des solutions existent pour individualiser le chauffage et ainsi maîtriser au mieux ce budget de plus en plus onéreux. Les Répartiteurs de Frais de Chauffage (RFC), installés sur chaque radiateur, comptent équitablement les calories consommées par chacun, permettent que le gestionnaire de l’immeuble dispose d’une clé de répartition en fonction de la consommation de chaque logement. Ces petits équipements électroniques (RFC) sont paramétrés lors de l’installation pour corriger les facteurs d’exposition du logement au sein de l’immeuble. C’est donc équitable et économe puisque chacun est désormais facturé en fonction de sa propre consommation.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Équité

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.