Les professionnels le disaient. Les copropriétaires qui ont fait réaliser des Diagnostics dans leurs logements à l’occasion d’une location ou d’une vente, s’en sont probablement rendu compte… : le sérieux et l’homogénéité des résultats DPE logements (obligatoires depuis 2007) ont été controversés.

Des voix expertes se sont levées pour dire que seul un DPE sérieusement réalisé au niveau global de l’immeuble pouvait avoir un sens. D’autres experts ont même évoqué le fait que seul un véritable audit énergétique soit réalisé. Qu’en est il ?

La Loi Grenelle 2  les a rendu obligatoires. Le décret 2012-111 les définit

Désormais, dans tout immeuble chauffé collectivement, la réalisation d’un DPE immeuble (si moins de 50 lots) ou d’un véritable audit thermique (plus de 50 lots) est obligatoire et doit être présenté aux copropriétaires en AG avant 2017. Alors quelles différences ? DPE Immeuble ou Audit ?

Un DPE coute environ deux fois moins cher (disons moins de 2500 € par immeuble) mais il n’est basé que sur des estimations et une simulation de calcul à partir de paramètres recueillis sur place permettant de classifier l’immeuble (son âge, son type de construction, d’isolation, de chaudière, etc).  Un Audit est réalisé par un thermicien, il s’appuie sur des informations précises recueillies  tant auprès du syndic que des copropriétaires et occupants, y compris leurs factures d’énergies. Les calculs sont donc plus précis. Une enquête doit également être réalisée, permettant de connaître les dysfonctionnements et déficit de confort thermique en différents points du bâtiment. L’audit coûte plus de 5000 €. Comme le DPE il présente en synthèse un plan prévisionnel de scénarii de travaux d’amélioration énergétique.

 Le plus important : les conclusions

Tout commence par un audit ! C’est pourquoi le décret 2012-111 rend obligatoire après l’audit la présentation en AG des copropriétaires du rapport et notamment des préconisations en matière de travaux d’amélioration énergétique. Il prévoit en outre l’obligation d’un « Plan de Travaux » d’amélioration énergétique. Cette mesure est essentielle, car elle oblige les copropriétés à se projeter dans le futur et à planifier la modernisation de leur patrimoine.

Il ne manque que l’obligation d’un Fond de travaux, indispensable pour organiser le financement de cette éco-rénovation. Mais les bases d’une saine dynamique sont en place. Tout commence par un audit énergétique.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics