- Article

Energies renouvelables : la place de l’hydraulique

Topics: Environnement, Écogestes

On assimile les énergies renouvelables à des énergies propres car elles proviennent de ressources naturelles (eau, soleil, vent, chaleur de la terre, croissance des végétaux) et rejettent donc peu voire pas de déchets ou d’émissions polluantes type gaz à effet de serre.

Les énergies renouvelables

Ces énergies sont qualifiées de renouvelables car elles se renouvellent plus rapidement qu’elles ne sont utilisées. Et même si elles apparaissent plus coûteuses que les combustibles fossiles (les hydrocarbures), elles connaissent un réel essor, notamment dû à l’appauvrissement croissant des énergies fossiles telles que le pétrole ou le gaz.

Les énergies renouvelables se classent en six principales catégories : le solaire, l’éolien, le biogaz, la géothermie, la biomasse et enfin l’hydraulique.

La part de l’hydraulique

L’énergie hydraulique utilise l’énergie des cours d’eau, chutes et autres marées pour la transformer en électricité, on parlera ici d’énergie hydroélectrique.

Si l’on connaît et utilise le principe de l’énergie hydraulique depuis longtemps, son véritable essor, à l’échelle mondiale, date du siècle dernier avec la construction massive de superstructures. L’énergie hydraulique, notamment dans notre pays, demeure l’une des énergies renouvelables les plus difficiles à développer. Ceci est notamment dû aux contraintes liées à la protection des réserves naturelles et au coût des travaux évoqués plus haut, comme pour les barrages par exemple.

Si l’on se penche sur les chiffres, on constate que l’énergie hydraulique représente entre 15 et 20 % de la production totale d’électricité sur la planète (leader des énergies renouvelables), tout le reste étant d’abord issu des énergies fossiles, puis des autres énergies renouvelables et du nucléaire.

En France, l’énergie hydraulique représente environ 13% du marché global. Elle est la deuxième source de production électrique mais la première source d’électricité renouvelable.

En Europe, la capacité installée est à présent de plus de 10 000 MW, dont un cinquième pour la France (second producteur et second consommateur) où 70% du potentiel hydraulique est aujourd’hui exploité.

Au-delà des chiffres, ne perdons pas de vue que l’eau est un patrimoine précieux qu’on ne peut exploiter de manière inconsidérée. Aussi, d’autres modes d’exploitation de l’hydraulique sont actuellement à l’étude, telles que l’énergie délivrée par les vagues et les marées ou des projets de petite hydraulique fondés sur les courants naturels des rivières.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics