12.11.2020 - Article
  • Législation
  • Pouvoir d'achat

Les 5 avantages de la relève à distance des données de consommation d’énergie.

L’avenir appartient à la télérelève.

Cette technologie offre des avantages pour les gestionnaires, les locataires et propriétaires. Si les prestataires de services relèvent les données à distance, il n’est plus nécessaire de prendre RDV et d’être présent dans le logement lors de la relève des consommations. La relève à distance permet également d’éviter les erreurs de transmission et donne, en toute transparence, un aperçu de sa consommation au résident.

La relève à distance est la future norme. De plus en plus de clients d’ista optent déjà pour ce format de transmission numérique des données. La nouvelle directive européenne sur l’efficacité énergétique (EED), stipule même que tout nouvel appareil de mesure installé doit être télérelevable.  La technologie enregistre les données de consommation d’énergie et les transmet à distance pour pouvoir établir le décompte individuel. Cela présente des avantages non seulement pour les gestionnaires immobiliers, mais aussi pour les résidents.

5 bonnes raisons de relever les compteurs à distance

Moins de dérangements : en cas d’absence de l’occupant, les voisins ou les gardiens ne sont plus à leur tour sollicités pour permettre aux techniciens d’accéder au logement. Cependant, des rendez-vous pour l’entretien et le remplacement des compteurs seront toujours nécessaires.

  1. Plus de temps : si les données sont transmises automatiquement, une visite du technicien releveur n’est plus nécessaire. Les locataires s’épargnent ainsi le fastidieux travail de prise de rendez-vous et de présence pour le relevé des compteurs. Toutefois, le prestataire de services doit toujours venir en personne pour entretenir ou remplacer les appareils de mesure.
  2. Moins de dérangements : en cas d’absence de l’occupant, les voisins ou les gardiens ne sont plus à leur tour sollicités pour permettre aux techniciens d’accéder au logement. Cependant, des rendez-vous pour l’entretien et le remplacement des compteurs seront toujours nécessaires.
  3. ​​​​​​​Plus d’informations : une fois la technologie en place, elle doit être utilisée plus souvent. Avec l’EED (Directive sur l’Efficacité Énergétique), l’UE prévoit que les résidents soient informés* régulièrement au cours de l’année, de leur consommation. Cela rend la consommation d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude transparente et permet aux résidents d’agir sur son comportement
  4. Moins de CO2 : l’environnement bénéficie de la réduction de la quantité d’énergie utilisée pour le chauffage (15% et jusqu’à 25% en moyenne selon l’Ademe). La relève à distance permet également de réduire les déplacements vers les propriétés pour le relevé des compteurs et donc de réduire les émissions de CO2.
  5. Moins d’erreurs : la transmission automatique des données empêche la saisie incorrecte des index. Cela réduit une source d’erreurs dans le processus d’individualisation.  En cas de changement d’occupant, les données de consommations peuvent être facilement relevées à la date exacte du changement.

 

Conclusion : la relève à distance des données de consommation profite aussi bien aux résidents qu’aux gestionnaires immobiliers et à l’environnement. Avec la transposition de la nouvelle directive sur l’efficacité énergétique, la proportion de compteurs en télérelève continuera d’augmenter dans les années à venir.

* Le décret du 20 juillet 2020, en application de l’ordonnance du 15 juillet prévoit, qu’à partir du 25 octobre 2020,  les résidents, équipés en compteurs télérelevés, doivent avoir accès, pour l’eau chaude sanitaire, le chauffage et la climatisation :

  • A l’évaluation des consommations
  • Depuis le 25 octobre 2020 : 2 fois par an ou au trimestre sur demande du résident 
  • Au 1er janvier 2022 : chaque mois
  • A une note d’information annuelle des consommations dès le 25 octobre 2020

Ces obligations incombent au gestionnaire immobilier.

> En savoir plus sur la télérelève

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Législation
  • Pouvoir d'achat
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat
10.12.2020 - Article

2021, interdiction du chauffage au gaz pour les maisons neuves. Le logement collectif neuf suivra à partir de 2024

Afin de réduire les émissions à effet de serre, le gouvernement a pris des mesures importantes qui marqueront une rupture majeure concernant le chauffage au gaz, coupable d’émettre du Co2 en brulant. La RE 2020, nouvelle Réglementation Environnementale, prévoit d’interdire ce type de chauffage dès l’été 2021 (ce qui était prévu initialement en janvier 2021).

  • Législation

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.