L'année 2017 marquera un virage dans la politique de rénovation énergétique voulue par l’Etat français. En effet plusieurs exigences nouvelles s’imposeront aux copropriétés. Toutes visent à favoriser l’accélération du processus de rénovation énergétique.

S’il est en effet urgent de desserrer les freins qui bloquent le chantier de la rénovation, force est de constater que les copropriétés qui ont déjà réussi à conduire le processus jusqu’à son terme, ont un point commun : elles ont toutes mis en œuvre un processus méthodique qui constitue un indéniable « facteur clé de succès ».

Examen de détail : quatre principes à prendre en compte.

  • Faire prendre conscience du niveau des consommations d’énergie
  • Convaincre qu’une baisse d’au moins 50% est possible
  • Ne pas restreindre le projet aux exigences minimalistes de la réglementation
  • Préparer soigneusement l’Assemblée générale

 

Première étape

Les copropriétaires disposent en général de peu d’éléments de comparaison relatifs aux standards de consommation d’énergie. La toute première étape consiste à leurs ouvrir les yeux sur l’écart de charges entre l’immeuble neuf du coin de la rue et le leur, où même entre une copropriété du même âge mais récemment rénovée et leur copropriété. Le rapport est d’environ un pour cinq dans le premier cas et un pour deux à trois dans le second cas !

C’est donc possible et les premières étapes ne coûtent rien ou presque.

Il est indispensable de trouver le moment d’en parler à tous, et pour cela, la clé du succès consiste à provoquer une AG extraordinaire consacrée à la rénovation énergétique. Le vote d’un audit global en sera facilité.

 

Deuxième étape

Une forte majorité étant désormais convaincue que les charges d’énergie peuvent être divisées par deux ou trois, il sera plus facile d’obtenir le vote des deux premières étapes du processus de rénovation :

  • mettre en place l’individualisation des charges de chauffage
  • analyser puis renégocier le contrat de l’exploitant de la chaudière en incluant des clauses d’incitation aux économies.

Dès la première année, le résultat sera convaincant : baisse des charges de chauffage supérieure à 25% sans investissement, et plus grande équité au sein de la copropriété, favorable à toute prise de décision ultérieure. En effet comment espérer faire voter des investissements conséquents, si une équité dans la répartition des charges d’énergie n’a pas été instaurée.

 

Troisième étape

Expliquer les conclusions de l’audit global est une phase essentielle. Elle ne doit pas être laissée entre les seules mains du cabinet d’audit, dont l’ingénieur thermicien risque de faire une présentation peu accessible à tous. Parler d’un retour sur investissement au bout de 22 ans à des copropriétaires qui ont soixante dix ans est peu vendeur. Si la réglementation exige que le cabinet d’audit présente les conclusions techniques, il ne faut pas oublier de mettre en avant le scenario économique idéal, seul acceptable par la majorité des copropriétaires. Connaître la sociologie de la copropriété, et les arguments qui font mouche est essentiel pour faire émerger ce scénario optimal. Parler de valorisation du patrimoine (valeur verte) permettra de rassurer certains copropriétaires.

Les copropriétaires sont alors prêts à parler financement. Expliquer les aides publiques et montrer comment la division par deux ou trois de la facture de chauffage va largement contribuer au financement sur quinze ans, permettra d’emporter l’adhésion sur un projet économiquement optimal.

 

Quatrième étape

Le vote final des travaux exige beaucoup de pédagogie. S’il est une AG qui doit être préparée à l’avance en rencontrant chaque copropriétaire, c’est bien celle là. Avoir inclus l’isolation peu coûteuse des planchers bas permettra de rallier les voix des copropriétaires des rez de chaussée….

Le processus de la rénovation énergétique s’étale sur deux ou trois ans avant que les travaux ne puissent démarrer. L’implication du Conseil syndical est le facteur clé de succès pour permettre que le processus ne déraille pas avant le terminus.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics