04.03.2016 - Article
  • Pouvoir d'achat

Les Français sont frileux, … pour améliorer leur confort thermique

Force est de constater que face au froid, les français sont encore frileux pour prendre les bonnes décisions. Ils paraissent tétanisés face à leur chauffage imparfait.

Plus d’un habitant sur deux déclare avoir plutôt froid dans son appartement, et pourtant ils agissent peu, qu’ils soient locataires ou copropriétaires. Leur premier réflexe est… de s’habiller plus chaudement ou d’augmenter la température des radiateurs. Ils ne pensent pas spontanément à s’attaquer aux causes de leur sensation d’inconfort, même les moins coûteuses comme de bloquer l’entrée d’air froid sous les portes !

Manque d’information ? Incapacité à trouver les solutions les plus adaptées ? Problème de financement ?

A l’évidence, c’est le déficit d’information qui freine les ménages français. Nos articles sur la rénovation énergétique et les aides aux financement, sur la valeur verte et le montant du « reste à financer », sur le tiers financement décidé par la Loi TE, ont abondamment expliqué qu’il ne devrait plus y avoir de frein financier, mais seulement un frein lié à la complexité du processus de rénovation en copropriété.

Si la première étape pour les immeubles chauffés collectivement, est l’installation de l’individualisation des charges de chauffage (RFC), l’étape concomitante est celle de l’audit global de l’immeuble. Il doit être réalisé avant 2017 pour les immeubles de plus de 50 lots et il est conseillé de le faire également pour les immeubles plus petits.

L’une des conclusions de cet audit sera de préciser les caractéristiques d’isolation (toiture, façade, vitrage, plancher sous RdC). Plus de 70% des déperditions seront alors traitées. La ventilation est alors indispensable, puis la rénovation du système de chauffage, et sa régulation automatisée.

Mais par où commencer ? Quel scénario de rénovation doit on retenir ?

L’enjeu financier est important, les aspects techniques peuvent être complexes, et les décisions difficiles à faire prendre par l’AG. Certes, mais cela ne constitue pas de bonnes raisons pour rester frileux. Commencez par instituer l’équité que vous procurent les RFC, et vous verrez que tout le processus se dégèlera ensuite.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.