Les charges d’eau dans une copropriété représentent environ, et en moyenne nationale, 25% des charges collectives des copropriétés. Leur bonne gestion est donc essentielle pour des raisons d’économie d’abord mais aussi pour des raisons d’équité.

Si c’est au nom de l’économie d’énergie que le comptage individuel de l’eau chaude sanitaire est devenu obligatoire en 1974, c’est au nom de l’équité que la pratique du comptage divisionnaire de l’eau froide s’est répandue depuis plus de 50 ans dans les immeubles collectifs. Aujourd’hui cette recherche d’équité a permis à environ 85% des logements français d’être équipés de compteurs individuels d’eau chaude, et 70% en compteurs d’eau froide. Depuis 2006, les logements neufs ont l’obligation d’être équipés en compteurs divisionnaires d’eau froide et d’eau chaude, au nom de l’économie et de l’équité.

L’expérience a montré que compter la consommation d’eau et établir des quittances en fonction de la consommation de chacun, incite à un comportement vertueux, et fait donc réaliser des économies. La consommation diminue d’environ 10 à 15% dès lors qu’elle est comptée. Le comptage divisionnaire est donc équitable et économe.

Cette garantie d’économie et d’équité augmente encore avec l’installation de compteurs communicants. En effet plus besoin désormais d’ouvrir sa porte deux fois par an à un releveur de compteurs. La mesure de la consommation de chaque compteur se fait à distance, ce qui accroit à la fois la tranquillité de chacun et la fiabilité des calculs de répartition. Plus juste, la répartition est encore plus équitable. Il était en effet parfois difficile de répartir la consommation globale de l’immeuble quand l’absence de certains occupants lors des relevés ne permettait pas d’obtenir plus de 60% des index. Le recours à des forfaits était alors obligatoire mais compliquait le travail du prestataire et du syndic, sans apporter toute l’équité attendue.

Ce surcroît d’équité est doublé d’une aide supplémentaire à la maîtrise des consommations. Il est désormais possible de connaître l’index quotidien, de détecter les fuites éventuelles, de constater les anomalies de consommation et grâce à un portail web, d’envoyer à la fréquence nécessaire (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle selon les cas) des informations aux occupants. Grâce à ce type de service, les consommations de chacun peuvent baisser de plus de 25%.

Soulignons enfin qu’il ne faut pas oublier de répartir les charges d’eau consommées dans les parties communes, afin de répartir cette consommation indivise entre chaque occupant. Il est important que cet écart entre le compteur général et la somme des compteurs divisionnaires soit maîtrisé, afin d’en affecter sa quote-part à chaque copropriétaire.

Le comptage de l’eau est source d’économie, et d’équité, tant dans les parties privatives que communes.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics