Les enjeux de la rénovation énergétiques des logements ne sont pas les mêmes pour tous les acteurs concernés. Pour l’État, il s’agit d’agir sur le secteur économique (l’activité immobilière) le plus émetteurs de gaz à effet de serre (GES) et par voie de conséquence d’agir sur la diminution de la facture pétrolière de la France. 

Pour le particulier, copropriétaire d’un logement, l’enjeu est double : faire baisser ses charges, à confort égal, en réduisant ses consommation d’énergie et revaloriser son patrimoine. Ce second point n’est pas toujours bien compris alors qu’il est fondamental pour déclencher l’envie de rénover sa copropriété.

La rénovation énergétique d’une copropriété consiste à améliorer son efficacité énergétique de façon à la rapprocher le plus possible des standards exigés pour les immeubles neufs. Plus l’écart de standard sera réduit, meilleure sera la revalorisation de votre bien immobilier. Il s’agit donc d’un investissement doublement profitable.

Ainsi , dans vos copropriétés, vous avez la possibilité d’accroître votre confort tout en baissant vos charges relatives aux énergies. Comment procéder de façon pertinente ?

Avant d’envisager les investissements d’une rénovation énergétique, commencez par faire installer les services de maîtrise des consommations d’eau et de chauffage (RFC) les plus modernes, basés sur l’installation de compteurs communicants. Les services de détection des anomalies de consommation de toutes sortes (fuites, surconsommation par rapport à un objectif, un historique, un standard régional, …) vous permettront d’atteindre des économies de plus de 20 %. Le retour sur investissement est immédiat.

Pour ce qui est de la facture de chauffage, pensez d’abord à améliorer sa régulation. L’installation de sondes de températures, de thermostat relié à la chaudière individuelle, voire programmable à distance, améliorera la régulation de votre chauffage, sans changer votre confort.

Plus d’économies, plus de confort, sont ensuite possible en améliorant l’isolation thermique de votre copropriété. L’audit énergétique que vous avez fait réaliser (obligatoire avant fin 2016), vous indiquera les principales pistes d’amélioration. La copropriété doit alors choisir le scénario d’amélioration qui lui paraît le plus adapté. Un plan pluriannuel de travaux devra alors être voté en AG. Les mécanismes de financement sont maintenant bien en place dans vos Régions, et le principe de l’avance par un « tiers financeur » vous permet d’envisager ces travaux sans avancer la somme nécessaire, qu’il vous suffira de rembourser au fil des ans et des économies d’énergie. N’hésitez plus.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics