28.01.2015 - Article
  • Législation

« DPE logements » ou « Audit Énergétiques », que choisir ?

Deux réglementations différentes les rendent obligatoires à différents moments de la vie d’un logement ou d’une copropriété. Le DPE logement est devenu obligatoire en 2006 et 2007 avec les décrets « DPE Vente » et « DPE location ». L’Audit Énergétique a lui été rendu obligatoire avec la Loi Grenelle 2, comme étape indispensable avant toute rénovation énergétique d’une copropriété. Deux terminologies différentes qui néanmoins procurent aux copropriétaires une image similaire (l’étiquette énergétique) de leur niveau d’efficacité énergétique. Si l’image est similaire, force est de constater qu’elle est souvent différente. Pourquoi ?

Trois principales raisons : les paramètre mesurés, la méthode de calcul, la compétence des intervenants ne sont pas les mêmes.

Avant le décret du 17 octobre 2012 sur les DPE, aucune méthode de calcul n’était imposée et chaque « diagnostiqueur » pouvait utiliser différents types de logiciels. La formation de ces techniciens du diagnostic n’était pas obligatoire. Le résultat ne s’est pas fait attendre : aucun diagnostic réalisé avant cette date n’est fiable ni précis. Le même logement pouvait obtenir deux étiquettes différentes selon l’intervenant. Certains, sans scrupules, sont même allés jusqu’à monnayer le niveau de l’étiquette.

Depuis octobre 2012, la réglementation a corrigé ces dérives : Une seule et même méthode de calcul est obligatoire, appelée 3CL –DPE. Si les calculs sont basés sur des paramètres estimés, issus de la simple description des murs, des parois vitrées, du mode de construction, ils ont au moins le mérite d’utiliser le même moteur de calcul.

L’audit énergétique, lui est fait par un Bureau d’Études Thermique, et utilise la méthode Th – CE – Ex, plus sophistiquée et basée sur des paramètres soit réglementaires, soit mesurés sur place. Trois niveaux de mesures sont possibles, et donnent lieu à différentes qualités d’audit énergétique. On parle de calculs simplement réglementaires, ou statiques ou dynamiques. Un audit « dynamique » permettra de disposer de paramètres de calculs mesurés avec précision et conduira à des préconisations beaucoup plus réalistes. L’étiquette énergétique est également calculée avec plus d’exactitude et est souvent plus sévère. Par ailleurs, les ingénieurs thermiciens sont pénalement responsables de leurs conclusions : aucune complaisance n’est donc possible.

Il faut donc retenir que le DPE en vue d’une location d’un logement n’a qu’une valeur purement indicative et ne peut en aucune façon servir de point de départ à une rénovation énergétique. Pour connaître la valeur verte de votre copropriété, il est essentiel de disposer d’un audit énergétique, si possible réalisé selon la méthode dynamique.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Législation
10.12.2020 - Article

2021, interdiction du chauffage au gaz pour les maisons neuves. Le logement collectif neuf suivra à partir de 2024

Afin de réduire les émissions à effet de serre, le gouvernement a pris des mesures importantes qui marqueront une rupture majeure concernant le chauffage au gaz, coupable d’émettre du Co2 en brulant. La RE 2020, nouvelle Réglementation Environnementale, prévoit d’interdire ce type de chauffage dès l’été 2021 (ce qui était prévu initialement en janvier 2021).

  • Législation
03.12.2020 - Article

Prolongation de la tenue à distance des Assemblées Générales de copropriété

Afin de permettre la tenue des Assemblées Générales de copropriété reportées à cause de la pandémie, les réunions pourront se faire de manière entièrement dématérialisée : visioconférence ou téléphone. Les décisions pourront être prises grâce au vote électronique ou par correspondance. Ces dispositions exceptionnelles devraient durer jusqu’au 31 janvier 2021.

  • Législation
12.11.2020 - Article

Les 5 avantages de la relève à distance des données de consommation d’énergie.

L’avenir appartient à la télérelève.

Cette technologie offre des avantages pour les gestionnaires, les locataires et propriétaires. Si les prestataires de services relèvent les données à distance, il n’est plus nécessaire de prendre RDV et d’être présent dans le logement lors de la relève des consommations. La relève à distance permet également d’éviter les erreurs de transmission et donne, en toute transparence, un aperçu de sa consommation au résident.

  • Législation
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.