La géothermie vient de deux mots grecs particulièrement évocateurs, à savoir « Géo » qui signifie la terre, et, « Thermie » qui signifie la chaleur. Le principe de base de la géothermie réside dans le fait que la couverture même de la terre est chaude. Cela est possible grâce à la radioactivité des roches qui composent la croûte terrestre. Selon certaines règles scientifiques, sur une profondeur de 30 kilomètres, plus l’enfoncement est profond, plus la température augmente. 

La géothermie a donc pour objectif, en tant que discipline scientifique, de comprendre ce fonctionnement. Par extension, la géothermie est donc, de nos jours, une méthodologie visant à utiliser la chaleur du sol pour chauffer un lieu (maison, piscine, etc.). A l’époque des Grecs et des Romains, la géothermie était largement utilisée. Le principal avantage de la géothermie est que cette énergie est inépuisable et n’émet aucun gaz à effet de serre.

La géothermie au sein d’une habitation

La géothermie va donc permettre de chauffer un lieu, de chauffer de l’eau et même de bénéficier d’une climatisation grâce à diverses innovations. Il est possible d’installer un système de géothermie sur une maison en cours de construction comme sur une maison déjà construite. Il est également possible de garder les radiateurs (ou plancher chauffant) en place puis d’installer un générateur de géothermie qui va capter en profondeur la chaleur contenue sur votre terrain. Ce dernier va tout simplement remplacer votre chaudière habituelle. Afin de saisir la chaleur, une zone de captage va alors être installée dans votre jardin, celle-ci peut être horizontale comme verticale.

Le coût de la géothermie

Le plus important dans le cadre de l’installation d’une source de chaleur géothermique concerne la zone de captage. Celle-ci est calculée par mètre carré. Il est important de noter que la captation classique est horizontale, la verticale est beaucoup plus onéreuse. Aussi, l’opération d’installation sera moins couteuse si votre maison est en cours de construction. Aussi, la zone à chauffer est en général 50 % plus petite que la zone de captage. Le prix de cette opération par mètre carré peut aller de 50 à 100 euros selon la nature de votre sol. Comptez ensuite entre 4000 et 5000 euros pour la pompe à chaleur qui acheminera par le biais d’un fluide la chaleur vers votre domicile en multipliant sa température par trois ou quatre ! En somme, en prenant en compte toutes les étapes (terrassement, installation, transmission), il vous en coûtera entre 160 et 190 euros par mètre carré chauffé. Cela étant, chaque année, vous ne dépenserez pas plus de 300 euros pour 100 mètres carrés habitables afin d’entretenir le système.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics