Le 31 décembre 2016 toutes les copropriétés devront avoir réalisé leur audit énergétique (si plus de 50 lots) ou leur DPE global (si moins de 50 lots). Après cette date, les sanctions peuvent pleuvoir et surtout les prix augmenter.

Pour ceux qui n’ont pas encore engagé la démarche, quelques conseils, au delà des exigences réglementaires, qui vous permettront d’optimiser vos investissements de rénovation énergétique :

  1. Mobilisez vous pour établir un Bilan Initial de la Copropriété

Le BIC n’est rien d’autre qu’un tableau de bord des consommations énergétiques de la copropriété. Il permettra à chacun de prendre conscience des niveaux de consommation, et facilitera la détection des anomalies de consommation par poste. Le cabinet d’audit vous saura gré de lui donner ces précieuses indications qui lui feront gagner un temps fou.

  1. Faites réaliser un audit global

Que votre copropriété ait plus ou moins de 50 lots, ne faites pas des économies de bouts de chandelles qui vous coûteront cher. Une rénovation énergétique représente un investissement moyen de 20 K€ à 30 K€ par logement. Pour une copropriété de 20 logements (40 lots avec les caves), l’investissement sera donc d’environ 500K€. Un simple DPE, tel que l’exige la réglementation, ne coûte que 2000 à 3000 € mais ne donne que des indications très approximatives sur les gains d’efficacité énergétique que vous pourrez obtenir. Un audit coûtera 3000 à 5000 € de plus mais vous permettra de connaître de façon précise le gain d’efficacité par bouquet de solutions. Vous pourrez ainsi décider en connaissance de cause du niveau précis de votre future étiquette énergétique, et optimiser les investissements qui permettent de l’atteindre. L’économie sur ces investissements optimisés sera bien supérieure au surcoût de l’audit par rapport au DPE réglementaire.

  1. Faites entrer l’équité au sein de la copropriété

Après l’audit, l’AG devra se prononcer sur un plan prévisionnel de travaux. Voter un tel plan soulève bon nombre de débats. Comment espérer faire adhérer la majorité requise (art 25) de votre copropriété, si la répartition des frais de chauffage est inéquitable car aux tantièmes ? Commencez par faire installer l’individualisation des charges de chauffage, qui d’une part permet à chacun de connaître la vraie valeur de ses charges, mais en plus rassure chaque copropriétaire sur le fait que les montants qu’il va investir se transformeront en économies sur sa facture de chauffage. Pour réussir une rénovation énergétique, chacun doit s’investir dans le projet : n’économisez pas votre énergie propre.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics