Contenthub Cover

- Article

Les énergéticiens français appellent à la sobriété énergétique

Thèmes: Pouvoir d'achat, Environnement, Écogestes

Dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche le 26 juin, les énergéticiens français appellent à réduire immédiatement la consommation de carburant, de pétrole, d’électricité et de gaz du pays. Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d’EDF et Patrick Pouyanné, président-directeur général de TotalEnergies, encouragent de manière exceptionnelle à la sobriété énergétique.

Pourquoi une telle situation d’urgence ?

La situation est de plus en plus tendue sur le marché de l’énergie, et ce pour différentes raisons. Vous pouvez consulter notre précédent article sur la hausse des prix de l’énergie.

La tribune du JDD évoque plusieurs causes :

  • Les livraisons du gaz russe ont fortement diminué, essentiellement une conséquence de la guerre en Ukraine
  • Les importations de gaz naturel liquéfié sont encore trop faibles pour compenser. Les pays exportateurs ne peuvent pas satisfaire la demande grandissante des pays européens.
  • Les conditions climatiques réduisent la production électrique hydraulique. Les sécheresses peuvent réduire le rendement des barrages.

Quelles sont les conséquences de la montée des prix de l’énergie ?

“La flambée des prix de l’énergie qui découle de ces difficultés menace notre cohésion sociale et politique et impacte trop lourdement le pouvoir d’achat des familles.”

L’énergie est un bien de première nécessité, la montée des prix obligerait les foyers les plus modestes à se priver de chauffage ou d’eau chaude dans les moments où ils en ont le plus besoin. C’est pourquoi il est important de prendre des mesures maintenant pour éviter une crise énergétique cet hiver.

La sobriété énergétique pour faire face à la flambée des prix

Dans leur tribune, les énergéticiens récapitulent des solutions qu’ils ont déjà mis en place. 

  • Diversification des approvisionnements de gaz, comme évoqué plus tôt avec le gaz naturel liquéfié, provenant d’autres pays que la Russie.
  • Remplissage des stocks pour faire face à une éventuelle pénurie
  • Remise en route d’installations

La tribune évoque également une “chasse au gaspillage” et rappellent l’adage bien connu chez ista :

“La meilleure énergie reste celle que nous ne consommons pas”

Pour combattre efficacement le gaspillage, il faut d’abord bien connaître sa consommation. Au sein des logements collectifs, la répartition des frais de chauffage au réel permet à chaque locataire ou copropriétaire de connaître la consommation de son logement et d’agir pour la réduire. C’est aujourd’hui vital d’adopter cette solution dans les copropriétés et les logements sociaux.

Les répartiteurs de frais de chauffage installés sur chaque radiateur d’un logement servent à facturer chaque foyer en fonction de leur consommation réelle. Ils permettent aux habitants d’avoir pleinement conscience de leur consommation, de prendre les responsabilités qui en découlent et au final, d’être récompensés pour leurs efforts. À titre individuel, ils bénéficieront d’une facture plus légère, et pour le collectif, cela permet d’endiguer la montée des prix et de protéger l’environnement.

La sobriété énergétique peut être positive, concrète et efficace

Les solutions proposées par les énergéticiens restent peu concrètes, ce sont des appels à la responsabilité individuelle que certains trouvent culpabilisants. C’est le cas notamment de Cédric Borel et Laurent Morel, les organisateurs du championnat de France des économies d’énergie. Ils répondent à la tribune des énergéticiens avec à leur tour une publication dans le journal du dimanche

Ils y évoquent plusieurs exemples d’entreprises, d’écoles ou de collectivités qui parviennent à réduire fortement leurs consommations d’énergie en adoptant les bons gestes. 

Cet effort collectif de sobriété est nécessaire à travers toute l’Europe où les marchés sont interconnectés et doit être maintenu sur le long terme afin d’atteindre la neutralité carbone au niveau national et européen.

“Il est temps, dans un sursaut collectif, de faire des économies d’énergie notre nouveau sport national”

Newsletter

Suivez les dernières nouveautés sur nos produits et services. Recevez des informations exclusives sur le secteur de l'énergie et sur l'immobilier.

Partager cet article

En savoir plus sur ce thème
Tous les thèmes