De nombreuses constructions récentes ont du mal à s’acquitter de la fonction de rafraîchir le logement pendant l’été : les gens ont tendance souvent à se fier aux climatiseurs. Pourtant, le simple respect de certains principes permettrait de stopper ces dépenses énergétiques inutiles et considérables en optant pour la solution la plus efficace, isoler sa demeure pour freiner la chaleur estivale.

La bonne isolation de la maison

La protection contre des chaleurs estivales nécessite, lorsque vous souhaitez une solution pérenne, d’entreprendre les travaux d’isolation qui sont adaptés à votre maison.

Les travaux d’isolation thermique à effectuer

Les travaux devront porter en priorité sur des zones qui laissent pénétrer une forte chaleur extérieure :

• L’isolation de toutes les vitres ou les parois vitrées, les vérandas, les fenêtres, les baies vitrées, etc. ;
• L’isolation du toit et des combles ;
• L’isolation de vos sols.
• L’isolation de chaque mur par l’intérieur ou l’extérieur.

Il est important de savoir que plusieurs aides financières sont octroyées sous quelques conditions notamment des aides Anah, une TVA à taux réduit ainsi que des crédits d’impôt.

Les matériaux d’isolation thermique à avoir

Il faut choisir le matériau à utiliser en fonction notamment de la partie à isoler.

Une notion de déphasage
Le froid en hiver et la chaleur en été ont pour principal point d’entrée les combles. C’est le cycle de déphasage. L’isolant déphase quand il permet le blocage de la chaleur (ou du froid) extérieure pendant un certain nombre d’heures. Il permet un retard en quelques sortes de l’entrée de cette chaleur dans une habitation. Si l’isolant que vous avez choisi ne déphase pas, cela veut dire qu’il laisse pénétrer très facilement les températures extérieures, et des amplitudes intérieures se feront vite ressentir. L’isolant qui permet un déphasage d’environ 8 heures, c’est le bon.

Les matériaux qui permettent une meilleure isolation
Les matériaux qui permettent de lutter efficacement contre la chaleur en été sont ceux qui ont une faible conductivité thermique. Il existe plusieurs familles de matériaux à faible conductivité thermique :

• Les matériaux synthétiques tels que les polyuréthanes, les polyesters et les polystyrènes sont très efficaces, mais ils sont toxiques ;
• Le liège ou la cellulose ;
• Les fibres naturelles ;
• Les isolants minces qui sont conseillés pour des volumes de petite importance ;
• Les isolants minéraux tels que les verres cellulaires.

La conception bioclimatique

Les principes bioclimatiques associés à une isolation thermique qui est adaptée au logement permettent de maintenir votre maison fraîche dès sa conception.

Commencez donc par choisir l’implantation de votre maison en prenant en compte la direction des vents dominants et le relief afin de faciliter une ventilation naturelle. La disposition des baies vitrées est aussi essentielle : les baies plus grandes devraient être plein sud parce que l’ensoleillement estival est plus important sur des orientations ouest / sud-ouest et sud-est. En milieu de journée, le soleil estival est haut dans le ciel et peut être facilement stoppé en orientation sud par un ombrage du débord d’une toiture, d’un balcon ou d’un brise-soleil. Par contre, faites attention aux fenêtres de toit qui sont de puissants pièges à calories.

Les protections solaires

La protection solaire naturelle est aussi très efficace pour isoler votre habitation contre des températures très élevées :

• Privilégiez des arbres à feuilles caduques capables de vous garantir un bel ombrage en été et de vous laisser passer des rayons solaires en hiver ;
• Préférez des couleurs claires à grand pouvoir réflexive pour les façades ;.
• Choisissez des façades et des murs végétalisés qui retiennent bien la fraicheur ;
• Installez la pergola.

Une bonne isolation de votre demeure et une conception bioclimatique vous permettront non seulement de maintenir une fraîcheur intérieure en été dans votre habitation, mais aussi de limiter vos consommations énergétiques en hiver.

Les isolants ne se valent pas

Les isolants conventionnels restent peu efficaces contre des surchauffes même dans une maison récente et bien isolée. D’abord parce que dans de nombreux pays, les gens ont pris la mauvaise habitude d’isoler leurs murs par l’intérieur, alors qu’isoler les murs de l’extérieur vous fait profiter de l’inertie de chaque mur. Ensuite parce que tous les isolants les plus courants, nous garantissant une protection efficace contre le froid, n’ont pas la même efficacité vis-à-vis de la chaleur. Ainsi, des panneaux d’isolation en fibres de bois et le liège expansé permettent une meilleure atténuation des écarts extrêmes en ce qui concerne le température selon le rythme jour / nuit.

Article de QuelleEnergie.fr

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics