Contenthub Cover

- Article

Panne de chauffage collectif : que faire ?

Topics: Législation, Pouvoir d'achat, Équité

Lorsque la chaudière de votre résidence rencontre un problème, on peut parfois déterminer la cause et la gravité de la panne rapidement. Cela ne suffit pas pour intervenir sur l’appareil mais vous fera gagner du temps si vous devez contacter un chauffagiste.

Quelles pannes peut rencontrer la chaudière de votre immeuble ?

Les fuites

Les fuites ne sont pas rares au cours de la durée de vie d’une chaudière. Elles peuvent être provoquées par la formation de tartre dans la tuyauterie s’il y a trop de calcaire dans l’eau. Il peut également s’agir d’un problème de pression trop forte qui peut endommager l’étanchéité de votre installation. Attention aux “Coups de bélier” !

Les bruits

  • Il peut arriver que votre chaudière émette un bruit qui est gênant ou qui est symptomatique d’un problème plus grave.
  • Là aussi, ce type de problème est bien souvent causé par le tartre qui empêche à l’eau de s’écouler librement et qui veut provoquer un bruit.
  • La pression peut être un facteur de bruit. Lorsque vous entendez des sifflements, ou des coups sourds (caractéristiques encore une fois des coups de bélier), c’est souvent la pression qui est en cause.

La chaudière ne s’allume pas

Si votre chaudière ne répond plus, il s’agit sans doute d’un problème électrique. Avant toute chose, vérifiez l’alimentation de l’appareil, le câble et la prise sur laquelle il est branché.

Mise en sécurité de la chaudière

Si votre chaudière s’arrête de manière intempestive il peut s’agir d’une mesure de sécurité. Ce système intervient généralement :

  • Lorsque la pression est trop faible ou trop forte
  • En cas de dysfonctionnement d’un élément de la chaudière, comme le brûleur ou le gicleur qui peuvent s’encrasser
  • La chaudière va également faire en sorte de ne pas produire de monoxyde de carbone. Un gaz invisible et inodore qui provoque chaque année des intoxications. Si les fumées sont mal évacuées, la chaudière se mettra en sécurité pour éviter ce type d’incidents.

La chaudière fait de la fumée

Selon les cas, la fumée peut être blanche ou noire. Les causes sont alors différentes. 

La fumée blanche peut indiquer que le carburant de la chaudière a mal brûlé, dans ce cas c’est un problème qu’il faut résoudre au plus vite. Mais la fumée blanche peut aussi être tout simplement de la vapeur d’eau formée par la condensation. Dans ce cas, c'est un phénomène normal.

La fumée noire peut être synonyme d’encrassage de l’appareil ou d’un élément défectueux. Pour prévenir cela, il est nécessaire de régulièrement nettoyer et entretenir la chaudière.

Que faire en cas de panne ?

Assurez-vous d’abord que le syndic a bien été informé de cette panne de chauffage. Plus vite le syndic sera prévenu, plus vite il pourra agir pour réparer le problème. Le syndic fera appel à un chauffagiste, seul un professionnel agréé et assuré est habilité à intervenir sur ce type d’appareil. En effet, les chaudières sont des appareils complexes et qui présentent des risques en cas de mauvaise manipulation étant donné qu’ils produisent de la chaleur et de la vapeur d’eau et qu’ils fonctionnent en brûlant du gaz.

Mon bailleur ne répare pas la chaudière !

Si votre bailleur tarde à répondre, des recours sont possibles pour éviter que vous ne passiez l’hiver dans le froid !

Les résidents concernés doivent d’abord écrire une lettre recommandée avec accusé de réception au bailleur. C’est généralement la première étape en cas de problème en copropriété. Cette lettre peut comprendre une mise en demeure de rétablir le chauffage rapidement, c'est-à-dire sous 8 à 15 jours. Si ce n’est pas fait, les copropriétaires peuvent saisir le tribunal d’instance qui ordonnera au bailleur de remettre en route le chauffage sous peine de devoir payer un dédommagement journalier aux résidents.

La chaudière de ma résidence doit être remplacée

Lorsque la chaudière collective de votre immeuble ne peut pas être réparée, il faut la remplacer ! Idéalement, mieux vaut s’y prendre à l’avance pour avoir le temps de choisir le meilleur appareil avec les autres copropriétaires de votre résidence. 

Le marché des chaudières est relativement vaste, il y a plusieurs critères importants qui pourront guider votre choix :

  • Le rendement. un bon rendement pour une chaudière standard se situe autour de 80% mais avec les chaudières basse température ou à condensation peuvent dépasser les 90 ou les 95%.
  • L’énergie. Électricité, bois, gaz, solaire, selon la place disponible, la distribution de carburant et la volonté des résidents en termes d’écologie, chaque énergie présente des avantages et des inconvénients.
  • Le prix. Le coût d’utilisation d’une chaudière dépend de nombreux facteurs et pas seulement du prix d’installation de l’appareil. Il est indispensable de prendre en compte le coût du carburant qui alimentera le chauffage, et pour les appareils les plus écologiques, n’oubliez pas que des aides de l'État peuvent être très intéressantes.
Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics