01.11.2012 - Article
  • Environnement
  • Écogestes

Sensibiliser le résident sur les 5 usages de l’énergie

Le prix des énergies ne cesse d’augmenter. Déjà plus de 25% depuis deux ans et ce n’est pas terminé.  Le prix du pétrole est très sensible à la demande. Les signes de ralentissement de l’économie mondiale ont récemment freiné son envolée vertigineuse…. 

Le prix du gaz est soumis aux aléas de l’offre sur le marché mondial et aux coûts de transport. En France un mécanisme d’indexation sur ces paramètres conduit à une révision semestrielle des tarifs ….toujours à la hausse. Quant à l’électricité, entre le surcoût des énergies renouvelables et la nécessité de renforcer la sécurité du nucléaire, il est désormais inéluctable que les tarifs augmentent de plus de 20% d’ici 5 ans. Bref les charges d’énergie en copropriété n’ont pas fini d’augmenter.  Il est donc indispensable de tout mettre en œuvre pour  réduire la quantité consommée.

Des nouvelles réglementations pleines de bon sens

Pour les bâtiments neufs, mais aussi pour toute éco-rénovation énergétique, la RT 2012 exige que l’occupant puisse être sensibilisé sur ses consommations d’énergies. Il devient obligatoire que l’occupant puisse connaître mensuellement sa consommation des cinq usages principaux de l’énergie : chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, climatisation, éclairage. Les experts sont en effet unanimes à reconnaître que l’amélioration des caractéristiques thermiques et climatiques des bâtiments ne suffira pas à atteindre les objectifs de facteur 4. Il faut également impliquer l’occupant grâce à une sensibilisation constante sur ses consommations. Grâce à une telle sensibilisation mensuelle, dans un logement construit selon cette réglementation, la consommation maximale de ces cinq usages de l’énergie ne devrait pas dépasser 50 kWh/m2/an.

Des smart meters pour garantir l’économie d’énergie

Les paramètres qui régissent désormais la conception de tout nouveau bâtiment (Bbio, Cep, Tic : voir article sur la RT 2012) permettent en théorie de limiter la consommation des 5 usages à 50 kWh/m2/an. Mais l’usage qui sera fait du bâtiment et le comportement de consommation de l’occupant sont des paramètres à ne pas négliger comme le confirment tous les experts : ils risquent de gonfler la facture énergétique de 50%, si des signaux de vigilance ne sont pas adressé régulièrement aux consommateurs. C’est donc grâce à la mise en place de capteurs d’informations sur la consommation d’électricité et de smart meters d’eau et de chaleur (Répartiteurs de Frais de Chaleur) que cette sensibilisation des occupants pourra être garantie.

Le bâtiment devient intelligent, ce qui permet au consommateur de devenir un acteur de sa consommation.

 

 

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Environnement
  • Écogestes
18.12.2020 - Article

Mode de calcul des frais de chauffage dans une copropriété

Éliminons d’emblée le cas des immeubles collectifs chauffés individuellement, ainsi que l’ensemble des immeubles qui ne sont pas concernés par l’individualisation des frais de chauffage. Dans ce cas, chacun a souscrit un abonnement direct auprès du fournisseur de gaz ou de fioul de son choix (Gaz de France par exemple), et reçoit donc directement sa facture individuelle.
La sensibilisation sur la consommation se fait donc a postériori lorsque la facture exige un paiement… C’est souvent trop tard. 

  • Environnement
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.