Contenthub Cover

- Article

Tout comprendre sur la RE2020 : bâtiment neuf et environnement

Topics: Législation, Environnement

Le secteur du bâtiment est l’un des principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre en France. Pour limiter ce phénomène et rendre les bâtiments du secteur résidentiel et tertiaire plus écoresponsables, le gouvernement souhaite mettre en place la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs : la RE2020 qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Elle fait suite à la RT2012 qui réglementait les performances thermiques des bâtiments neufs.

Quels sont les objectifs de la RE2020

Les mesures prises par la RE2020 concernent les bâtiments neufs. L’idée est de faire en sorte que leur construction ait un impact minime sur l’environnement, puis d’équiper ces bâtiments neufs pour que leurs performances énergétiques soient au rendez-vous tout au long de leurs cycles de vie. Un autre point important de la réglementation concerne aussi le confort des habitants l’été. Les épisodes caniculaires vont être plus présents au cours des prochaines années et il faut s’y préparer. Non seulement un logement adapté sera plus confortable pour les habitants, mais en plus, il permettra de réduire l’impact écologique du foyer en limitant les mesures nécessaires pour refroidir l’habitation. Les résidents auront moins besoin d’utiliser ventilateurs ou climatisations pour se rafraîchir. Les climatiseurs en particulier peuvent générer une importante consommation d’électricité.

Quelles sont les nouvelles mesures mises en place par la RE2020 ?

  • Les logements individuels ne devront pas émettre plus de 4kg de CO2 par mètre carré et par an.
  • La consommation de chauffage devra rester sous les 12 kWhep par mètre carré
  • La consommation totale d’énergie devra être inférieure à 100kWh par mètre carré 
  • Les logements devront produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment, et ainsi avoir un bilan énergétique neutre.
  • Pendant leur construction, les bâtiments devront utiliser des matériaux biosourcés. C'est-à-dire des matériaux d’origine animale ou végétale.

 

Qu’est-ce qu’impliquent ces changements ?

Ces obligations vont avoir un impact important sur le marché de la construction. Pour respecter ces mesures, les acteurs devront abandonner certaines pratiques.

Comme nous avons pu le voir dans l’un de nos précédents articles “Comment bien choisir l’énergie dans son logement ?”, le chauffage au fioul est complètement dépassé et devrait disparaître au cours des prochaines années. 

C’est également le chauffage au gaz qui est voué à disparaître. C’est une énergie relativement polluante qui peut difficilement permettre à ses utilisateurs de rester sous la barre des 4kg de CO2 par mètre carré par an.

L’obligation d’avoir un bilan énergétique passif rend presque indispensable l’installation de panneaux solaires et de ballons thermodynamiques.

Les filières du béton et de l’acier ne voient pas d’un bon œil cette nouvelle réglementation, ces matériaux seront progressivement remplacés par des matériaux naturels.

Comment s’y adapter ?

La RE2020 est naturellement une bonne nouvelle pour certains secteurs, comme celui de la filière électrique. Les fournisseurs de pompes à chaleur et de panneaux solaires verront logiquement de nouveaux clients arriver à leur porte.

Mais cette nouvelle réglementation est aussi mal reçue par d’autres professionnels. Le secteur du gaz notamment, a dénoncé une incohérence dans les choix du gouvernement. Alors que la RT 2012 présentait le gaz comme une énergie viable et à utiliser. La RE2020 rend son utilisation impossible.

Les professionnels du béton se sont également placés en opposition à la RE2020, argumentant que le fait d’imposer l’utilisation de matériaux biosourcés rendrait leur demande trop importante et obligerait alors à importer ces matériaux, ce qui augmenterait leur impact écologique.

Ces critiques ont eu pour effet de retarder certaines mesures afin de donner plus de temps aux différents acteurs de se préparer à la transition. Cependant, bien que retardés, tous ces changements sont bel et bien en route. 

Pour être conforme à cette nouvelle réglementation et le rester dans les années à venir, ista propose déjà des solutions en accord avec la RE2020 mais aussi avec la directive européenne sur l’efficacité énergétique.

 

Les solutions ista

Des appareils de comptage en télérelève

ista propose des compteurs d’eau individuels, des compteurs d’énergie thermique et des robinets thermostatiques. Nos appareils peuvent être relevés à distance pour une information précise, continue et pour le confort des résidents. Les services d’ista permettent de mesurer la consommation d’eau, de chauffage mais aussi d’estimer la consommation de la climatisation, des prises électriques et des autres usages de l’électricité.

Traiter l’information et la transmettre 

Conformément à la DEE, nous fournissons régulièrement à nos clients des relevés de leur consommation sous forme de notes d’information. Les gestionnaires et les résidents ont également accès à un portail web et il est aussi possible de suivre ces chiffres en direct avec des afficheurs déportés. Ce système permet de communiquer aux résidents des alertes en cas de fuite ou de surconsommation.

L’accompagnement des gestionnaires et résidents 

Suivre sa consommation est un premier pas, mais il est nécessaire de mettre en place des écogestes pour avoir un réel impact. Nous suivons nos clients avec un service client dédié aux gestionnaires et aux résidents. Nous fournissons également de la documentation sur nos appareils et sur les écogestes à adopter pour faire des économies.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics