Quelles solutions d'individualisation ?

Les compteurs d'eau enregistrent en mètres cubes, le volume d'eau que vous avez utilisé sur une période donnée pour établir la facturation correspondante. 

Il convient de distinguer deux types de compteurs : 

  • Le compteur général utilisé par le distributeur d'eau pour facturer l'eau livrée à l'abonné. En logement collectif, l'abonné est l'immeuble dans son ensemble. La facture est envoyée au gestionnaire qui peut être le propriétaire ou le syndic désigné par le syndicat des copropriétaires. 
  • Le compteur divisionnaire ou individuel installé dans chaque logement permet de répartir sur chaque occupant, en fonction de l'usage, l'eau facturée collectivement avec le compteur général.

La somme des consommations individuelles ne coïncide pas exactement à la consommation enregistrée au compteur général. Le reliquat, sera généralement réparti en fonction des tantièmes de participation aux charges communes. L'assemblée générale peut cependant décider de répartir cet écart proportionnellement à la consommation de chacun. L'effet de responsabilisation individuelle est ainsi accentué. 

La vocation d’ista est de maitriser les charges d’eau et d’en diminuer le coût. Pour ce faire, ista propose une palette de solutions :

  • La surveillance permanente des consommations permet de détecter des fuites, y compris de l’ordre du goutte à goutte, et d'alerter les occupants et les gestionnaires
  • L’information des occupants et des gestionnaires sur les consommations d’eau et leur évolution
  • L’entretien régulier de la robinetterie (points de puisage, évacuation, canalisations privatives) pour préserver fonctionnellement le patrimoine
  • La recherche et l’analyse des écarts entre les compteurs divisionnaires et le compteur général
  • Le synoptique et l’audit du réseau d’eau
  • Et un contrat de performance sous la forme de gérance de l’eau.

FAQ sur les technologies

Radiorelève et télérelève, quelle est la différence ?

La première génération de compteurs radio nécessitait le déplacement d'un technicien qui devait s'approcher des logements pour relever les index. Aujourd'hui, ista propose d'installer dans l'immeuble un module de communication par télérelève qui récupère l'ensemble des données (comptage de l'eau mais aussi du chauffage) et les transmet par GSM à la base de traitement. Cette technologie ouvre la voie à de nouveaux services de surveillance des consommations permettant de cerner au plus près les écarts et de prévenir les usagers en cas de fuites.

À quoi sert-il d’augmenter la fréquence des relevés ?

La technologie radio et télérelevé appliquée au comptage a permis de supprimer, pour l’occupant, la contrainte d’être présent au moment du relevé. Il a donc été possible, sans grever le coût du relevé lui-même, de contrôler plus souvent les consommations et multiplier les occasions d’alertes en cas de dérives. Hier, il fallait limiter nos passages à un ou deux par an dans un immeuble, aujourd’hui, il est possible de recueillir des données mensuelles !

Le comptage de l’eau est entré dans une ère nouvelle pour devenir, grâce à cette fréquence rapprochée des relevés, un véritable pilotage des consommations. Il contribue ainsi à une optimisation des charges. Avec une information plus régulière, basée sur des données toujours plus pertinentes véhiculées par les moyens de communication modernes, le consommateur utilise l’eau sans la gaspiller. C’est ista qui se charge de gérer cette nouvelle dimension de l’information : cela ne génère pas de travail supplémentaire au syndic.

Existe-t-il des prestations pour les réseaux d'eau en partie commune des immeubles ?

Le vieillissement du parc immobilier, et donc, de ses réseaux d’eau, nous a conduit, depuis plusieurs années, à proposer une prestation spécifique à la rénovation des colonnes montantes. Cette offre globale associe à la fois le recensement des équipements des réseaux, le diagnostic sur leur état et leur utilité, les préconisations en termes de mise aux normes, de sécurité, d’usage et les travaux éventuels à effectuer. L’intérêt de lier cette surveillance à des prestations déjà connues de comptage et d’entretien des robinetteries en parties privatives a paru évident et a permis d’en amener le coût à un niveau très intéressant.  

Plus d'informations à télécharger