- Article

Audit énergétique : plus que quinze jours pour être en conformité

Thèmes: Législation, Législation

C’est la Loi Grenelle 2 qui en a décidé ainsi. La rénovation énergétique exige de commencer par un « audit ». Le décret 2012-111 a pour l’instant segmenté le parc immobilier en deux parties : les immeubles de plus de 50 lots (principaux et secondaires) chauffés collectivement doivent faire réaliser avant le 1er janvier 2017 un audit thermique complet. 

Les autres immeubles, peuvent encore se contenter d’un simple diagnostic énergétique.

Les raisons de cette exemption (provisoire) du véritable audit complet, pour les immeubles de plus petite taille ou chauffés individuellement, ont été purement politiques (craintes du Parlement de générer un afflux trop rapide d’audit risquant de faire flamber les prix). Aucune raison technique donc, et avec le recul, on sait que ce statu quo provisoire est une erreur.

En effet, entreprendre la rénovation énergétique d’une copropriété est un investissement lourd, qui nécessite de disposer d’informations fiables, complètes et précises, que seul un audit global peut établir. L’audit global révélera les pathologies architecturales et mettra en évidence de façon précise et calculée, les causes de déperditions thermiques, et de surconsommation énergétique.

L’expérience montre qu’engager le vote de la rénovation énergétique en AG sans les conclusions précises et fiables d’un tel audit fait courir le risque de ne pas convaincre une majorité de copropriétaires, et surtout de devoir financer un programme de travaux non optimisé. Les surcoûts seront alors dix fois supérieurs au surcoût (quelques milliers d’euros) d’un audit par rapport au simple « diagnostic énergétique ».

Ainsi ce sont toutes les copropriétés, quel que soient leur nombre de lots, et même celles dont le chauffage est individuel, qui doivent ou devraient faire réaliser un audit global (architectural + énergétique).

L’échéance ultime pour y voir clair est fixée au 1er janvier 2017.

Nous ne pouvons que recommander vivement aux retardataires d’ouvrir les yeux sur l’efficacité énergétique de leur copropriété, de faire réaliser sans tarder cet audit indispensable, de choisir le scenario optimal de rénovation en connaissance de cause et d’enclencher le plan prévisionnel de rénovation énergétique en bénéficiant des aides publiques qui ne seront pas éternellement si avantageuses.

Newsletter

Suivez les dernières nouveautés sur nos produits et services. Recevez des informations exclusives sur le secteur de l'énergie et sur l'immobilier.

Partager cet article

En savoir plus sur ce thème
Tous les thèmes