La Loi Grenelle 2 et son décret 2012-111 ont rendu obligatoire la réalisation d’un audit énergétique pour les immeubles de plus de 50 lots (50 en comptant les lots secondaires que sont les caves ou garages). Les conclusions de cet audit doivent avoir été présentés en AG de copropriété au plus tard en 2017. 

Un plan prévisionnel de travaux de rénovation énergétique devra alors être décidé. Il est donc désormais urgent que vos Conseils Syndicaux engagent ce processus qui pour ne pas être bâclé, prendra plus d’un an.

La première étape consiste à collecter les données de consommations (individuelles et parties communes) de la copropriété. S’il est possible de récupérer les données des trois dernières années, le travail du cabinet d’audit s’en trouvera simplifié et ses conclusions seront plus pertinentes.

L’ingénieur thermicien complétera ces informations de consommation par une enquête auprès des occupants, sur leur ressenti face au chauffage, au confort thermique, au confort acoustique….A cette occasion l’idéal est que le cabinet d’audit puisse prendre des mesures in situ qui lui permettront de mieux « caler » son modèle de calcul et d’en tirer des conclusions précises et réelles sur la qualité de l’isolation thermique. En effet trois qualités d’audit peuvent être réalisées : l’audit sur la base de données réglementaires, celui réalisé sur la base de mesure statiques in situ et enfin l’audit dynamique, plus adapté aux maisons individuelles ou au secteur tertiaire.

Se contenter des paramètres réglementaires (température théorique = 19°C, coefficient théorique d’isolation des parois opaques ou vitres, etc…) ne permet pas de produire des conclusions sérieuses.

La réalisation d’un audit va engager une décision de travaux conséquents (20 à 30 K€ par logement). Il est donc essentiel que l’audit soit approfondi et précis, grâce à des mesures statiques in situ dans les logements. L’expérience conduit même à préconiser la réalisation d’un audit global (architectural et énergétique).

Les pathologies éventuelles de l’immeuble devront être traitées, en amont de l’amélioration de l’efficacité énergétique. Un plan pluriannuel de travaux pourra alors être défini. Ce plan est essentiel car il oblige les copropriétaires à se projeter dans le futur et à planifier l’amélioration de leur patrimoine. Cette création de « valeur verte » est liée au fait que votre immeuble va se rapprocher des normes et des standards de confort des immeubles les plus récents (BBC 2012).

Plus la rénovation énergétique permet d’atteindre ces normes récentes, plus la revalorisation de votre patrimoine sera importante. Selon une étude de L’ADEME elle est en moyenne de 10%. Profitez d’une année où le baril de pétrole est encore bon marché pour préserver la valeur de votre bien immobilier, et n’oubliez pas que tout commence par l’individualisation des charges de chauffage (RFC).

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics