La vie en copropriété exige de mettre en place certaines règles de vie en commun. En effet, la copropriété n’est pas la « propriété ». Si chacun est copropriétaire (ou locataire) d’espaces privatifs, chacun utilise également des espaces communs et partage avec ses voisins des commodités communes. Ainsi l’usage de l’ascenseur, et les charges que cela représente sont régies par des règles souvent liées à l’étage où vous habitez : plus vous montez haut, plus vous paierez de charges. Les règles de répartition des charges recherchent l’équité tant que faire se peut.

Concernant les consommations, il en est de même depuis 1974. Le choc pétrolier a fait prendre conscience qu’il devenait légitime de sensibiliser les occupants en répartissant les charges des fluides les plus coûteux en fonction de leurs consommations individuelles, c’est à dire en fonction de l’usage qu’ils font d’un service. Les règlements de copropriété ont donc été priés de s’adapter à cette nouvelle réglementation qui a d’abord concerné l’eau chaude sanitaire et le chauffage.

Aujourd’hui, plus de 80% des logements français sont désormais équipés de compteurs individuels d’eau chaude. La sensibilisation générée par le comptage individuel induit immédiatement une pratique de consommation plus vertueuse. Une économie de plus de 10% est immédiatement constatée.

Le comptage individuel de l’eau froide, n’a été rendu obligatoire qu’à partir de 2006, pour tous les immeubles neufs. Mais le principe d’équité et les économies naturellement engendrées par le comptage divisionnaire ont permis d’étendre l’usage des compteurs divisionnaires d’eau froide aux immeubles existants. Leur taux de pénétration dans les logements est aujourd’hui estimé à environ 65%. Un des freins à leur déploiement, le refus d’être contraint de devoir ouvrir sa porte pour permettre le relevé des index, est désormais levé grâce à la technologie des compteurs communicants. La mesure de la consommation de chaque compteur se fait à distance, ce qui accroit à la fois la tranquillité de chacun et la fiabilité des calculs de répartition. En effet, avec cette technologie le prestataire dispose désormais de 100% des index. Plus besoin d’établir des forfaits pour les absents. Qui plus est, la technique de la télé-relève permet de proposer des services qui simplifient la vie des gestionnaires (relevé à date lors d’une mutation ou du départ d’un locataire), ou de bénéficier de services de détection des fuites ou des anomalies de consommations. Une aide précieuse à la maîtrise de vos consommations !

Le comptage individuel de l’eau (froide ou chaude) ou de la chaleur (RFC) est source d’équité et d’économie.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics