Réduire ses consommations est la préoccupation de tous. Pour y parvenir il faut d’abord avoir des repères. Connaître les standards nationaux par exemple, ou au sein de sa copropriété, connaître la moyenne des consommations des logements de même typologie permet de déterminer son niveau de surconsommation. Suivre par ailleurs sa consommation sur plusieurs années permet d’établir un profil et de prendre conscience des variations saisonnières.

Le nombre d’occupant est bien évidemment déterminant, aussi est-il important de savoir qu’en France, le mode de vie conduit à une consommation par personne qui oscille entre 120 litres et 140 litres par jour, pour l’ensemble des usages au sein d’un appartement (hors lavage d’une voiture ou arrosage d’un jardin). A partir de ce ratio moyen, vous pouvez vous interroger sur les causes possibles d’un éventuel écart important. Prenez vous plutôt des douches que des bains ? La consommation d’un bain peut être jusqu’à cinq fois plus importante que celle d’une douche… sauf évidemment si cette dernière dure une demi heure ! Pour chacun de vos gestes liés à l’usage de l’eau, l’adoption de pratiques plus économes vous permettra d’économiser jusqu’à 15% de votre facture annuelle.

Pour économiser davantage, il faut d’abord vous assurer que votre copropriété est équipée de compteurs divisionnaires. Ce comptage individuel des consommations permet que chacun ne paie que ce qu’il consomme. Il est obligatoire pour l’eau chaude sanitaire et pour la chaleur (chauffage collectif). Depuis 2006, il est aussi obligatoire pour l’eau froide dans les immeubles neufs. Dans les immeubles plus anciens, si aucune obligation n’existe, on constate que plus de 80% des immeubles sont désormais équipés de tels compteurs individuels. L’économie supplémentaire générée est supérieure à 10% du fait que chacun fait attention à sa facture basée sur sa propre consommation. C’est donc économe en plus d’être équitable. Les équipements du type aérateurs, mousseurs ou économiseurs qui sont destinés aux pommeaux de douche et aux robinets mitigeurs permettent de réduire le débit sans réduire la pression. Ils apportent ainsi plus de 10% d’économie supplémentaire.

Le nec plus ultra sera la détection instantanée de fuites ou d’anomalies de consommation. C’est désormais possible grâce aux compteurs communicants. Dans l’univers du logement social c’est même devenu un standard. Les compteurs équipés de tête radio, envoient leurs index chaque jour aux systèmes experts du prestataire. Toute anomalie est immédiatement détectée et un message d’alerte peut vous être envoyé par sms, ou mail. Vous pouvez par ailleurs suivre vos consommations et les comparer à vos objectifs, grâce à un portail web.

Vous disposez d’une panoplie complète d’aide à la maîtrise de vos consommations. Votre facture peut ainsi être allégée de plus de 30%, ce qui représente environ 200 € d’économie par an. N’hésitez plus.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics