- Article

Ce qu’il est important de savoir sur la transition énergétique (1/5)

Topics: Législation, Environnement

L’énergie nécessaire à tous les domaines de la vie quotidienne devient de plus en plus chère. Les ressources pour la produire sont très polluantes et deviennent de plus en plus rares. Il est donc devenu indispensable et même urgent de concevoir un nouveau modèle de production, de transport et de consommation des énergies.

Passer d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles à une société plus efficace sur le plan énergétique et plus écologique constitue l’objectif de cette « transition énergétique ». Celle ci sera une réussite à la condition qu’elle permette de réaliser un progrès économique, social et écologique.

Ce modèle énergétique à inventer, s’appuie en conséquence sur trois grandes exigences :

– améliorer l’efficacité énergétique pour chaque usage, c’est à dire moins consommer à activité ou confort égal,

– optimiser nos systèmes de production et de transport,

– augmenter la part d’énergies renouvelables et non polluantes dans le mix énergétique français.

Ce nouveau modèle sera porteur d’emplois et de nouvelles activités économiques. Il réduira la facture énergétique de la France et donc son déficit public et commercial.

Ainsi la transition énergétique est elle à la fois un enjeu de politique nationale et une opportunité qui concerne tous les citoyens.  Au travers de cette transition énergétique, ceux ci verront à la fois s’améliorer leur confort de vie à domicile et au travail, la qualité des transports qu’ils utilisent chaque jour, la création d’emplois et la maîtrise de leur facture énergétique et donc de leur pouvoir d’achat.  En parallèle c’est l’avenir de la planète qui en tirera également profit.

Pour comprendre que l’enjeu de la transition énergétique concerne chacun d’entre nous, il faut avoir  à l’esprit la structure de la consommation « d’énergie finale » (celle qui arrive aux compteurs par opposition avec l’énergie primaire qui elle, est comptabilisée à la source de production). Elle est répartie entre les trois principaux postes de consommation que sont l’industrie, le secteur résidentiel – tertiaire (le bâtiment), les transports. Depuis le premier choc pétrolier de 1974, cette répartition a considérablement évolué, et c’est le résidentiel-tertiaire qui constitue la principale source de consommation, avec 44% de l’énergie finale (et 25% des GES). Les transports qui ne représentaient que 19% en 1974, explosent désormais au niveau de 32% quand au contraire l’industrie a drastiquement diminué de 36% à 21%.

Consommation d’énergie finale en 2011 **

Au delà du triple enjeu (écologique, économique, social) que représente la transition énergétique, il faut également se souvenir que la France a pris des engagements vis à vis de l’Europe, en conformité avec les exigences du protocole de Kyoto. Ces engagements se traduisent par trois objectifs à l’échéance de 2020, souvent appelés les « trois fois vingt » : réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre, réaliser 20% d’économies d’énergie, porter la part des énergies renouvelables à 20% du mix énergétique.

Par ailleurs, l’engagement a été pris au plus haut sommet de l’État de réduire la part du nucléaire de 75% à 50% en 2025.

La société française a pris du retard sur ces engagements. Il faut maintenant accélérer le pas.

La semaine prochaine : La transition énergétique amortisseur de l’évolution des coûts de l’énergie.    

Sources : Débats d’experts dans le cadre du Projet sur la Transition Énergétique

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics