La France accueillera du 30 novembre au 11 décembre 2015 la 21e Conférence des parties ou COP21. Quel est l’enjeu ?

La COP21 est l’organe majeur de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992 à l’issue du « Sommet de la Terre » à Rio de Janeiro. Dans ce cadre, presque tous les pays du monde se réunissent chaque année depuis 1995 pour réfléchir aux moyens de lutter ensemble contre le réchauffement climatique.

En 2015, l’édition française est plus médiatisée pour deux raisons. D’abord parce qu’elle se tient en France, ensuite parce qu’elle apparaît comme celle de la dernière chance. En effet les signes géo-climatiques se sont multipliés ces derniers temps, qui alarment sur les conséquences d’un réchauffement climatique de plus de 2°C. Certains experts estiment même que le seuil de 2°C est trop élevé, et signe majeur que les esprits changent, les grandes compagnies mondiales d’énergie commencent à se détourner des énergies carbone.

Le rassemblement de Paris (COP 21) réunira 195 pays signataires de la CCNUCC, mais aussi des ONG, des entreprises, des Collectivités locales et des groupements de scientifiques. Les initiatives se multiplient dans les territoires et montrent aux Etats que les citoyens sont mobilisés, et convaincus que le Monde doit désormais prendre des engagements forts.

En effet, les résultats de précédentes conférences ont été plutôt décevants. Si la COP 3, en 1997 a donné naissance au Protocole de Kyoto, par contre depuis, aucun engagement chiffré n’a pu être obtenu.

Certes, il est déjà difficile de faire voter un ravalement au sein d’une copropriété de six logements, alors vous pensez, quand il s’agit de mettre d’accord les 195 États signataires dont les intérêts divergent. La copropriété Terre n’est pas facile à faire évoluer, et pourtant le précipice se rapproche !

Cette année à Paris, l’objectif est simple: trouver un accord  qui permettrait de limiter à 2 degrés le réchauffement climatique par rapport à l’ère préindustrielle.

En effet, le dernier rapport du GIEC publié en novembre est très alarmiste. Il indique que la hausse des températures sera probablement supérieure à 4°C à la fin du siècle, si aucun accord n’est trouvé.

L’engagement des deux premiers émetteurs de gaz à effet de serre du monde (40% à eux deux), la Chine et les États-Unis, est un signal fort, même si certains estiment que les engagements de ces deux Etats sont très insuffisants…

A suivre de près…

Par William Plummer, Service infographie du Figaro

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics