07.11.2016 - Article
  • Environnement

Le plus grand sanctuaire marin au monde va être créé en Antarctique

Un accord obtenu vendredi en Australie va permettre la création d’une zone protégée dans la mer de Ross, dans le Pacifique.

Le plus grand sanctuaire marin au monde, destiné à protéger la zone immaculée de l’Antarctique, va être créé suite à un accord obtenu vendredi 28 octobre en Australie, après des années de négociations.

Cet accord, conclu lors de la réunion annuelle de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) à Hobart, sur l’île de Tasmanie, permettra la création d’une zone protégée dans la mer de Ross, une immense baie côté Pacifique, sous juridiction néo-zélandaise. Ce projet était présenté par les Etats-Unis et la Nouvelle Zélande.

Le sanctuaire s’étendra sur une superficie de plus de 1,55 million de kilomètres carrés, dont 1,12 million de kilomètres carrés interdit à la pêche, selon le ministre des affaires étrangères néo-zélandais, Murray McCully.

 

La Russie donne son accord

Quelques modifications ont dû être apportées au texte, afin qu’il puisse être approuvé à l’unanimité par les 25 membres de la commission, mais « l’accord final tient en équilibre la protection marine, la pêche durable et les intérêts scientifiques », a précisé M. McCully. « Les frontières de l’aire marine protégée (AMP) restent cependant inchangées », a-t-il ajouté.

La Russie était le dernier pays à s’opposer au projet, en raison des droits de pêche. La Chine avait apporté son soutien en 2015. Un deuxième projet, à l’agenda de la réunion, porté parla France et l’Australie, n’a pas eu le temps d’être approuvé. Il portait sur une autre vaste zone marine couvrant un million de kilomètres carrés, dans l’est de l’Antarctique.

L’océan Antarctique, qui représente 15 % de la surface des océans, abrite des écosystèmes exceptionnels, riches de plus de 10 000 espèces uniques, en bonne partie préservés des activités humaines mais menacés parle développement de la pêche et de la navigation.

Source : Le Monde.fr avec AFP | 28.10.2016

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Environnement
18.12.2020 - Article

Mode de calcul des frais de chauffage dans une copropriété

Éliminons d’emblée le cas des immeubles collectifs chauffés individuellement, ainsi que l’ensemble des immeubles qui ne sont pas concernés par l’individualisation des frais de chauffage. Dans ce cas, chacun a souscrit un abonnement direct auprès du fournisseur de gaz ou de fioul de son choix (Gaz de France par exemple), et reçoit donc directement sa facture individuelle.
La sensibilisation sur la consommation se fait donc a postériori lorsque la facture exige un paiement… C’est souvent trop tard. 

  • Environnement
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.