L’énergie inépuisable des courants

Les hydroliennes exploitent l’énergie des courants de marée. Une source d’énergie particulièrement intéressante car programmable et inépuisable. Néanmoins, il n’est pas possible d’implanter des hydroliennes n’importe où : construites sur des fondations ancrées dans le fond, la hauteur d’eau est limitée.

Par ailleurs les zones de navigation dense (rails de circulation, zones de pêche) ne sont pas propices à l’implantation d’un champ d’hydroliennes. Enfin il faut éviter les zones où les courants de marée sont trop violents car la vitesse des pales, limitée par la vitesse de cavitation aux extrémités (max 10 m/s), doit être inférieure à 15 tours par minute…  Par chance la densité de l’eau étant mille fois supérieure à celle de l’air, il suffit de faibles courants pour générer une énergie cinétique assez importante.

Beaucoup d’avantage…..mais quels inconvénients ?

L’un des principaux avantages des hydroliennes,  comparé aux éoliennes tient dans la prévisibilité de la production d’énergie. En effet les courants de marée sont parfaitement connus en force et en direction en fonction de l’heure avant et après la pleine mer, et du coefficient d’amplitude de la marée qui varie chaque jour tout au long de l’année. L’énergie produite et donc injectée dans le réseau électrique est donc connue à l’avance et permet aux régulateurs de gérer l’offre de production en toute sérénité (voir dossier smart grids).  Le deuxième avantage par rapport aux éoliennes offshore est lié au faible besoin d’espace marin. Sous l’eau, compte tenu de sa densité, le diamètre des pales est environ cinq fois plus petit que celui d’une éolienne. Hors de l’eau, seule la tête de l’hydrolienne apparait.  Enfin, le fait que les turbulences créées sur le fond marin empêchent tout dépôt de sédiments et d’envasement est très apprécié.  Par contre, revers de la médaille, la flore ne peut plus s’y développer. Mais c’est évidemment la difficulté d’accès qui est l’inconvénient majeur, tant pour la construire que pour en effectuer la maintenance.

Sur le littoral français, 3000 MW pourraient être produits, soit l’équivalent de deux centrales nucléaires. Le coût de production est évalué à environ 0,045 € / kWh ce qui est particulièrement compétitif….

Souhaitons bon vent …..(Oups !) Bonnes marées à cette nouvelle énergie inépuisable

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics