Vous avez tous déjà entendu parlé des « smart cities » ou des « quartiers connectés ». Rien qu’en France, il n’y a plus une grande métropole qui ne soit en train de construire ou de parfaire son « smart-quartier ».

Issy les Moulineaux, Toulouse, Grenoble, pour ne citer que ces villes, ont été pionnières sur le sujet. En Europe et dans le Monde, la dynamique des « smart building » et des « smart cities » se développe à la vitesse de la lumière. Le « smart building » est déjà entré dans votre quotidien.

Le smart building est en effet intrinsèquement lié au développement des « smart- grids » et des « smart cities ».

Les énergies renouvelables, qu’elles soient solaires, éoliennes, ou issues de la biomasse, sont intermittentes, et diffuses. Leur raccordement aux grands réseaux de transport d’énergie (gaz et électricité) exige que ceux ci puissent connaître les paramètres techniques fluctuant de ces énergies renouvelables. Les réseaux doivent donc devenir intelligents (smart grids).

Les villes qu’ils desservent doivent également pouvoir leur fournir des informations en aval sur la demande immédiate en énergie, la consommation instantanée de chaque quartier, chaque immeuble.

Voilà pourquoi les quartiers deviennent « smart » (intelligents c’est à dire connectés) et voilà pourquoi les immeubles, qu’ils soient neufs ou existants doivent rapidement devenir des « smart-buildings », reliés à ces « smart grids ».

 

Les données utiles qui relient ces immeubles aux réseaux et aux sites de production d’énergie, sont multiples. Si la première utilité est une donnée de consommation, on conçoit aisément que les données de géolocalisation sont également essentielles. Très vite les opérateurs des différents services qui permettent de gérer un immeuble, réclament eux aussi de disposer de nouvelles données qui donnent de la valeur à leurs activités. Connaissance détaillée des charges, intensité d’usage d’un ascenseur, rythme de remplissage des poubelles et de collecte des déchets.. La liste des données utiles à transmettre en continu, liées aux immeubles et à la vie de leurs occupants s’allonge chaque jour. Nos immeubles deviennent connectés. Ils se peuplent par ailleurs d’objets connectés et l’univers de « l’internet des objets » commence à générer un bouleversement de nos modes de vie.

Les enjeux sont la sécurité des biens et des personnes, la santé à domicile, le confort, l’énergie, la facilité des transports, les nouveaux modes de travail (coworking, desk sharing, télétravail,etc…).

Dans cette optique, les smart buildings seront capables de répondre aux enjeux de la smart city, à savoir une ville plus écologique, intégrant le bien-vivre ensemble avec des bâtiments pluriels, une ville participative grâce au développement de réseaux sociaux de quartier.

Newsletter

Stay on top of the latest news on our products and services. Receive exclusive information about the energy sector and housing industry.

Press contact:

Teaser Image
Comment faire des économies dans son logement ?

7 gestes simples pour économiser l'eau et le chauffage

En savoir plus

Partager cet article

Get deeper in this topic
All our topics