22.05.2013 - Article
  • Législation
  • Écogestes

Les smart grids se nourrissent des données de consommation

La RT 2012 a imposé la mesure des cinq usages principaux de l’énergie : chaleur, ECS, climatisation, ventilation, éclairage. La raison fondamentale est liée au constat qu’un consommateur informé devient économe. Mais ces données sur la consommation des énergies de réseau sont utiles à d’autres acteurs : les gestionnaires de réseaux.

La multiplication des équipements diffus de production d’énergie renouvelable, qu’il s’agisse de grandes éoliennes ou de panneaux solaires photovoltaïques, installés sur votre toiture et reliés au réseau ERDF, perturberait le réseau (le grid), si celui ci n’est plus en mesure de savoir d’ou vient l’énergie, à quel moment il peut compter sur quelle source, etc. Les réseaux doivent donc devenir intelligents (smart grids) et être capables de prendre en compte des données de productions instantanées ainsi que des données de consommation en temps réel. La régulation du transport de l’électricité en fonction des besoins de la demande est désormais une nécessité. En 2020, ce sera 23% de la production qui viendra de sources diffuses !

Les EnR décentralisées sont éloignées des lieux de consommation (champs d’éolienne, éoliennes offshore, fermes solaires), et produisent une électricité dont les paramètres sont variables : production intermittente (éoliennes), faible puissance (photovoltaïque), production non stockable. Il est donc nécessaire de gérer cette nouvelle production avec une certaine souplesse, et de disposer de réseaux doués de flexibilité, pour que cette nouvelle énergie puisse être compétitive par rapport à l’énergie nucléaire.

Les réseaux intègrent donc progressivement des systèmes de prévision d’ensoleillement et de vitesse du vent (logiciel IPES), mais aussi des outils de gestion prévisionnelle de la maintenance, diagnostic instantané en cas de défaillance, analyse des paramètres de tension du réseau.  Le système d’information ECO2mix permet de connaître l’état de la production française par filière toutes les 15 mn, ainsi que le niveau d’émission de CO2 et les besoins de la consommation… Le système EcoWatt permet d’alerter les consommateurs au cas où un délestage serait indispensable.  La mutualisation de ces réseaux au niveau européen étant indispensable pour optimiser  la production d’énergie à l’échelle du continent, les « Super smart grids »apparaissent.

Par ailleurs la tarification modulée en fonction des horaires ainsi que les variations tarifaires entre les fournisseurs d’électricité sur le marché bientôt dérégulé, incitera le consommateur à s’équiper en automatismes pour optimiser sa facture. Il pourra autoriser le producteur à effectuer des micro-délestages de quelques minutes sur certains appareils électriques, moyennant paiement d’une contribution aux économies. Il chargera les batteries de sa voiture électrique aux meilleures heures….. Le smart metering est intimement lié aux smart grids.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Législation
  • Écogestes

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.