16.09.2015 - Article
  • Législation
  • Pouvoir d'achat

Moderniser son image pour sortir du lot

Le virage est amorcé. Le législateur tire l’immobilier vers la modernité. Pour réussir, plus question de revenir en arrière ni même de s’accrocher aux vieilles habitudes.

Désormais le marché sera favorable aux professionnels de l’immobilier qui sauront profiter de la loi ALUR pour améliorer leur réactivité, simplifier leurs relations avec leurs clients, moderniser leurs processus…

Les copropriétaires le souhaitent, la loi l’exige : les informations sur l’état des copropriétés doivent être accessibles facilement, en temps réel et de façon complète.

Après l’affichage de l’étiquette énergétique individuelle (obligatoire depuis 2006) qui bien qu’imparfaite donne une idée de la performance énergétique d’un appartement, le carnet d’entretien est désormais obligatoire (Loi ALUR). Il doit être à jour de tous les gros travaux d’entretien et réparations car lors des mutations chaque nouvel acquéreur doit pouvoir se faire une idée précise de la maintenance de l’immeuble et des travaux prévus. La loi de Transition Énergétique y ajoute un volet « partie privative » pour suivre les travaux individuels de rénovation énergétique. L’extranet copropriété vient compléter ce souci de transparence et de réactivité vis à vis des copropriétaires.

L’année 2017 va encore renforcer cette transparence puisque le DTG ou Diagnostic Technique Global de l’immeuble va s’imposer, ainsi que l’audit énergétique (immeuble chauffé collectivement de plus de 50 lots) ou le DPE collectif pour les autres.

Peu de copropriétaires connaissent ces nouvelles exigences ni ne savent que le processus qui conduit à ces audits ou diagnostics est long. La première étape est à l’initiative des gestionnaires : mettre en place un bilan initial des consommations, sensibiliser aux économies possibles, collecter les données qui seront utiles pour l’audit, faire installer des compteurs communicants, individualiser les charges de chauffage, renégocier les contrats de chauffage et y inclure des clauses d’intéressement, proposer un « contrat vert » assorti d’économies d’énergie.

Autant d’opportunités pour moderniser la gestion de la copropriété, améliorer l’équité entre copropriétaire, améliorer la valeur verte.

C’est avec des solutions modernes que votre image de gestionnaire sortira du lot.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Législation
  • Pouvoir d'achat
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat
10.12.2020 - Article

2021, interdiction du chauffage au gaz pour les maisons neuves. Le logement collectif neuf suivra à partir de 2024

Afin de réduire les émissions à effet de serre, le gouvernement a pris des mesures importantes qui marqueront une rupture majeure concernant le chauffage au gaz, coupable d’émettre du Co2 en brulant. La RE 2020, nouvelle Réglementation Environnementale, prévoit d’interdire ce type de chauffage dès l’été 2021 (ce qui était prévu initialement en janvier 2021).

  • Législation

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.