01.10.2020 - Article
  • Environnement

Plus simple et plus accessible, MaPrimRénov’ évolue !

Dans le cadre du plan France Relance, MaPrimeRénov’ présente maintenant de nouveaux avantages. En effet, le gouvernement propose une aide à la rénovation énergétique plus simple et ouverte à tous !

Depuis le 1er octobre 2020, tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi que les copropriétés (pour des travaux dans les parties communes), pourront bénéficier de cette aide. Son montant est calculé en fonction des revenus du foyer et du gain énergétique apporté par les travaux de chauffage, d’isolation ou de ventilation.
Un logement mieux isolé, un système de ventilation efficace ou une nouvelle chaudière vous permettent de gagner en confort, de réduire vos factures, d’augmenter la valeur de votre bien et de réduire les émissions de Co2 !

5 profils de MaPrimRénov’ ont été définis, du plus modeste au plus aisé :

  • MaPrimeRénov’Bleu
  • MaPrimeRénov’Jaune
  • MaPrimeRénov’Violet
  • MaPrimeRénov’Rose
  • MaPrimeRénov’Copropriété

Pour mieux comprendre à quoi correspondent les 5 profils, vous pouvez consulter le tableau en cliquant sur le lien suivant > MaPrimeRénov’ Bonifiée – simplifiée (source : www.quelleenergie.fr).

Ce qui est nouveau et en cohérence avec la Convention citoyenne pour le climat :

  • un forfait rénovation globale afin d’encourager les travaux ambitieux permettant un gain énergétique de plus de 55 %
  • un bonus sortie de passoire pour accélérer la rénovation des 4,8 millions de logements énergivores (étiquette F ou G)
  • un bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC) pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A
  • un forfait accompagnement à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour les ménages qui souhaitent se faire accompagner dans leurs travaux de rénovation.


Depuis le 1er janvier 2020, date de son lancement, la plateforme www.maprimerenov.gouv.fr a vu les demandes grimper avec 100 000 demandes déposées pour 75 000 accordées.

Le gouvernement souhaite qu’un maximum de ménages puisse rénover leur logement. Il a ainsi investi 2 milliards d’euros supplémentaires sur 2 ans grâce au plan France relance, ce qui permettra de générer plus de 6 milliards d’euros de travaux et créer 22 000 emplois d’ici 2022.

Pensez au simulateur en ligne pour connaître le montant des aides.

MaPrimRénov devient la principale aide à la rénovation énergétique des logements et elle peut se cumuler avec d’autres aides financières comme les aides locales et les Certificats d’économies d’énergie (CEE). Le simulateur proposé par le service public d’information et de conseil pour la rénovation énergétique Simul’aides est accessible sur le site www.faire.gouv.fr.

En complément de ces travaux de rénovation, individualiser ses charges est indispensable pour limiter les émissions de CO2 et valoriser son patrimoine. Un investissement rentabilisé dès la première année grâce aux économies générées par la baisse des consommations d’énergie.

 

You and 1 personnes aiment cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Environnement
18.12.2020 - Article

Mode de calcul des frais de chauffage dans une copropriété

Éliminons d’emblée le cas des immeubles collectifs chauffés individuellement, ainsi que l’ensemble des immeubles qui ne sont pas concernés par l’individualisation des frais de chauffage. Dans ce cas, chacun a souscrit un abonnement direct auprès du fournisseur de gaz ou de fioul de son choix (Gaz de France par exemple), et reçoit donc directement sa facture individuelle.
La sensibilisation sur la consommation se fait donc a postériori lorsque la facture exige un paiement… C’est souvent trop tard. 

  • Environnement
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.