12.02.2016 - Article
  • Environnement
  • Écogestes

Vers une gestion smart des énergies en copropriété

Nous assistons à une convergence de différentes influences sociétales qui incitent les acteurs de la copropriété à gérer les énergies de façon plus intelligente et donc plus économe. 

Les smart buildings deviennent un standard qui inspire les immeubles plus anciens, pour accroître leur confort et leur sécurité ainsi que pour économiser leurs énergies.

L’ère du temps ne tolère plus les modes de gestions archaïques des énergies, basés sur l’injuste répartition des charges aux tantièmes, ou la simple relève manuelle des compteurs une fois par an, et encore, à condition de pouvoir pénétrer dans les parties privatives.

La dynamique de la COP 21 et de la Loi de Transition Energétique s’appuie sur de nouvelles solutions technologiques issues notamment des avancées de la domotique pour apporter des solutions permettant d’améliorer l’efficacité énergétique des logements. Les solutions basées sur des « Energy Box » se généralisent, permettant de commander à distance certains équipements des logements ou des immeubles et de programmer des automatismes de régulation des énergies.

En parallèle, les consommateurs que nous sommes affectionnent de plus en plus ces applications sur smartphones qui nous simplifient la vie de chaque jour en nous permettant d’être informés ou d’agir à distance. Appliqué à la consommation d’énergie, dont la réduction est devenu un enjeu majeur, ce phénomène de société révolutionne la gestion des charges.

Désormais, de simples capteurs d’informations connectés en certains points stratégiques des réseaux d’énergie, permettent une régulation automatique en temps réel des consommationsEn complément, les compteurs communicants que nous évoquons régulièrement dans ces colonnes tant ils deviennent un standard de service moderne, donnent accès à des passerelles d’informations bi directionnelles.

Désormais, l’opérateur de comptage divisionnaire, le gestionnaire de l’immeuble et l’occupant peuvent recevoir en temps réel, les informations qui leur sont utiles, soit pour gérer de façon dynamique et efficace les énergies, soit pour mieux maîtriser leurs consommations. Toute anomalie est immédiatement détectée permettant d’y remédier sans délai et de réduire ainsi de graves surconsommations.

Le consommateur occupant peut bénéficier mensuellement d’analyses permettant de se comparer à un historique, à des standards de consommation ou à ses objectifs de budget et ainsi de rester dans un canal de tendance conforme à ses souhaits.

La technologie va même plus loin puisque ces Energy Box permettent, grâce à des automatismes paramétrables, de shunter des consommations d’énergie superflues aux heures pleines. Il est par exemple possible que ces automatismes réduisent automatiquement le chauffage électrique en fonction de la température extérieure, ou de l’ensoleillement.

Plus d’économies, plus de confort ! Ces Box concourent également à accroître la sécurité des biens et des personnes grâce à des fonctionnalités de vidéo surveillance ou de surveillance médicale à distance pour personnes dépendantes.

Pour les gestionnaires, c’est également la gestion des changements d’occupants qui peut être fluidifiée en temps réel. Couplées aux portiers électroniques qui équipent les immeubles les mieux gérés, il est désormais possible d’actualiser à distance et en temps réel les changements de noms des copropriétaires, suite à une mutation.

La gestion smart d’une copropriété ouvre une nouvelle ère de services pour les occupants mais aussi pour les gestionnaires d’immeubles, pour le conseil syndical, pour les prestataires de services en offrant plus d’économie, plus de confort et plus de sécurité.

 

 

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Environnement
  • Écogestes
18.12.2020 - Article

Mode de calcul des frais de chauffage dans une copropriété

Éliminons d’emblée le cas des immeubles collectifs chauffés individuellement, ainsi que l’ensemble des immeubles qui ne sont pas concernés par l’individualisation des frais de chauffage. Dans ce cas, chacun a souscrit un abonnement direct auprès du fournisseur de gaz ou de fioul de son choix (Gaz de France par exemple), et reçoit donc directement sa facture individuelle.
La sensibilisation sur la consommation se fait donc a postériori lorsque la facture exige un paiement… C’est souvent trop tard. 

  • Environnement
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.