30.03.2016 - Article
  • Législation
  • Pouvoir d'achat

Votre copropriété sera t-elle en mesure de se confronter au BEPOS ?

Le rythme d’évolution des réglementations thermiques semble être beaucoup plus rapide que celui des décisions prises en copropriété. Oui mais voilà, concernant la mise aux normes énergétique de votre copropriété, le BBC va bientôt n’être plus qu’un objectif passé. Le BEPOS arrive en 2020 !

L’évolution de la réglementation thermique avance avec la prise de conscience grandissante de l’urgence à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le prix des énergies (pétrole, fioul, gaz) constitue un accélérateur ou un frein selon qu’il monte ou qu’il descend. Sa récente chute très provisoire au dessous de 30 $ a eu un effet très négatif sur votre sentiment qu’il est urgent d’engager la rénovation énergétique de votre copropriété.

Vous devez vous convaincre que c’est une erreur parce que la valeur de votre bien immobilier est désormais en permanence comparée aux meilleurs standards sortis de terre. L’écart est hélas consternant !

La Réglementation Thermique 2005 évoquait déjà une consommation standard de 150 kWh/m2/an. Les labels HPE 2005, puis THPE, THPE EnR, et enfin BBC Effinergie ont très rapidement fait baisser ce seuil à 50 kWh/m2/an pour les bâtiments neufs et 80 kWh/m2/an pour la rénovation.

Cette consommation globale ne concerne encore que les “cinq usages principaux” de l’énergie : le chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage, la ventilation, la climatisation. Ce qui veut dire que les appareils électroménagers (blancs) et les équipements high-tech (bruns) ne sont pas encore pris en compte.

En 2020, le nouveau standard des immeubles neufs sera le BEPOS : Bâtiment à Energie Positive. Ces immeubles produiront plus d’énergie qu’ils n’en consommeront.

Une rapide comparaison permet de comprendre ce à quoi vos locataires ou vos éventuels acquéreurs compareront votre bien immobilier : la consommation de chauffage d’un immeuble BEPOS sera inférieure à 20 kWh/m2/an et sera produite sur place par des énergies renouvelables. Celle d’une copropriété des années 1970, non rénovée, est d’environ 150 kWh/m2/an, soit 7 à 8 fois plus !

Deux moyens urgents d’y remédier : mettre en place l’individualisation des frais de chauffage (RFC) comme la législation vous y conduit, puis faire réaliser sans tarder l’audit énergétique qui vous permettra d’y voir clair sur les travaux d’efficacité énergétique à engager.

Vous aimez cet article J’aime cet article
Retour au sommaire

En savoir plus sur les sujets abordés.

  • Législation
  • Pouvoir d'achat
17.12.2020 - Article

Combien coûte votre production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ?

En théorie, rien de plus facile de calculer ce que coûte la production d’un m3 d’eau chaude. Quelle est la quantité d’énergie nécessaire pour élever un litre d’eau d’un degré ? La réponse que tout élève de première connaît est qu’il faut 1,162 Wattheure. Pour chauffer un m3 d’eau de 15°C à 40°C (qui est la moyenne de la température de l’ECS), il faut donc en théorie dépenser 1,162 x28°Cx 1000 = 32,5 kWh. Soit ! Mais quel en est le coût ? C’est là que tout se complique !

  • Environnement
  • Pouvoir d'achat
10.12.2020 - Article

2021, interdiction du chauffage au gaz pour les maisons neuves. Le logement collectif neuf suivra à partir de 2024

Afin de réduire les émissions à effet de serre, le gouvernement a pris des mesures importantes qui marqueront une rupture majeure concernant le chauffage au gaz, coupable d’émettre du Co2 en brulant. La RE 2020, nouvelle Réglementation Environnementale, prévoit d’interdire ce type de chauffage dès l’été 2021 (ce qui était prévu initialement en janvier 2021).

  • Législation

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Mozilla Firefox

La version de votre navigateur internet est obsolète

Afin d'utiliser notre site sans problème, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur. Vous trouverez plus d'informations sur le site web de votre navigateur: Microsoft Internet Explorer

* Champs obligatoires.