Facturation de coûts de chauffage

Vous avez reçu votre relevé des coûts de chauffage et vous vous demandez maintenant pourquoi et comment la consommation de la chaleur et de l'eau est-elle calculée. Selon un principe de causalité ? Que devez-vous savoir en tant que propriétaire ou locataire ? Nous vous donnons ici des informations détaillées sur le sujet du calcul des coûts de chauffage.

Vos avantages avec notre décompte des coûts de chauffage

  • Décompte totalement clair de toutes les charges par unité d'utilisation
  • Décomptes individuels juridiquement parfaits, facilement compréhensibles pour les propriétaires/locataires
  • Précision supérieure de décompte grâce au test complet de plausibilité
  • Diverses formes de décompte adaptées aux besoins individuels
  • Des conseils compétents en cas de questions sur le décompte

Décompte des coûts de chauffage dépendant de la consommation

Pourquoi la facturation est-elle basée sur la consommation en fonction de la cause? La facturation du chauffage en fonction de la consommation est destinée à garantir que vous, en tant que locataire ou propriétaire d'un appartement, ne payez que ce que vous avez réellement consommé. Vous pouvez contrôler votre propre consommation en installant des équipements de mesure et de distribution, et à l’aide desquels, répartir équitablement les coûts énergétiques. Cela vous donne la possibilité d'économiser jusqu'à 15 % sur l'énergie et de votre argent.

Lecture du chauffage : Que se passe-t-il exactement?

À la fin de la période de facturation, nos partenaires de service formés lisent dans les délais stipulés les valeurs de consommation des appareils de mesure et de répartition. Ils vérifient également le fonctionnement de tous les appareils. Nous informons tous les résidents de l'immeuble en temps utile et par écrit de la date de lecture au moyen d'un avis ou d'une carte de notification dans le cas qu’il soit nécessaire d'entrer dans chaque unité de logement en raison de la technique de mesure utilisée. La saisie des données des valeurs de consommation s'effectue à l'aide d'un appareil d'enregistrement mobile. Si vous utilisez la technologie radio, nous n'avons pas besoin d'entrer dans votre appartement.

Comment les coûts de chauffage sont-ils calculés?

Le gestionnaire de votre immeuble nous fournira une liste des coûts de mazout, (resp. autres combustibles, p.e. gaz,...) des coûts supplémentaires de chauffage et, s'il y a lieu, les charges annexe de l’immeuble du bâtiment voir Facturation des coûts annexes. Nous vérifions d'abord la plausibilité de toutes les données. Ensuite, nous divisons les coûts totaux du système de chauffage en coûts de chauffage pur et coûts de production d'eau chaude. À partir du total des coûts de chauffage et du total des coûts d'eau chaude, deux blocs de coûts sont formés:

  • La part des coûts de base tient compte des coûts d'approvisionnement en chaleur et des pertes dans les tuyaux. Votre administrateur de l’immeuble peut le définir entre 30 et 50 pour cent conformément à l'ordonnance sur les coûts de chauffage. Ces coûts sont réparties en fonction des données de lectures / consommation, repris lors de la lecture des calorimètres et compteurs d’eau.
  • La part restante, soit 50 à 70 pour cent, représente les coûts de consommation dont le montant est directement influencé par votre comportement de chauffage. Nous établissons un décompte collectif pour votre administrateur de l'immeuble / syndic ainsi que les décomptes individuelles pour chaque résident de l’immeuble. Vous recevez votre propre décompte individuel par le biais de la gestion immobilière

Coûts répartis

Quels coûts peuvent être imputés par l’administrateur de l’immeuble aux résidents d’un appartement de l’immeuble? Les coûts suivants peuvent être répartis lorsque l'on utilise un système de chauffage central, y compris le système d'évacuation des fumées:

  • Approvisionnement et consommation de combustibles
  • Courant de service
  • Exploitation, surveillance et maintenance du système
  • Vérification régulière de l'état de préparation opérationnelle et de la sécurité, y compris l'ajustement par un spécialiste
  • Nettoyage de l'installation et de chaufferie
  • Frais de ramonage et mesurages des émissions
  • Location ou utilisation d'autres formes de transfert de l'utilisation du matériel pour la saisie de la consommation
  • Utilisation de l'équipement pour la saisie de la consommation, y compris le calcul (facturation) et la répartition
  • Coût de l’analyse de la consommation​​​​​​​

En plus des coûts énumérés ici, il y a d'autres coûts d'exploitation que votre administrateur de l’immeuble peut décompter avec vous. Ceci doit ensuite être spécifié dans le contrat de location.

Réduire les coûts de chauffage : C'est aussi simple que cela

La bonne température permet de réduire les coûts

Les températures ambiantes autour de 21 °C sont agréables, mais pas toujours nécessaires : Les pièces telles que les chambres pour les invités ou les couloirs n'ont pas besoin d'avoir le même valeur de degrés de température que les autres parties de l'appartement. Les températures suivantes sont recommandées : salle de bain : 23 °C, salon : 21 °C, chambre des enfants et salle à manger : 20 °C, chambre et cuisine : 18 °C, hall et chambre d'invités : 15 °C.

Généralement, on applique : Chaque degré en moins permet d'économiser environ 6 % des coûts de consommation de chauffage.

 

Réduire les coûts de chauffage pendant la nuit

Ceux qui laissent le système de chauffage fonctionner à pleine charge pendant la nuit gaspillent non seulement de l'énergie et de l'argent, mais nuisent aussi à leur santé. Les scientifiques suggèrent une température ambiante idéale de 16 à 18 °C pour la personne endormie. Il en résulte des heures de repos relaxantes et des coûts de chauffage jusqu'à 50 % moins élevés.

 

Une ventilation correcte permet d'économiser de l'argent

Ceux qui gardent toujours la fenêtre un peu ouverte pour la ventilation, lorsque les radiateurs sont allumés, gaspillent de l'énergie et de l'argent précieux. La chaleur ascendante s'évapore rapidement et la pièce reste froide, en particulier pour les radiateurs situés sous le rebord de la fenêtre. Ventilez brièvement mais complètement trois à quatre fois par jour. Baissez les robinets thermostatiques et ouvrez les fenêtres en grand. Quatre minutes suffisent pour fournir autant d'air frais qu'une personne en consomme en une heure. Ensuite, les fenêtres peuvent être fermées et le chauffage peut être remis en marche.